Gitega : une fête de l’Unité nationale….sans unité

février 06, 2016 0 1871
Rate this item
(0 votes)
Monseigneur Simon NTAMWANA,  Archevêque de GITEGA, regrette l’absence de l'Unité Nationale dans notre pays comme cause du sous développent. Il a tenu ces propos lors de son homélie de ce vendredi 5 février 2016, correspondant au vingt-cinquième anniversaire de l’adoption de la charte de l'unité nationale. Le président du Sénat Révérien NDIKURIYO  avait fait un déplacement à  GITEGA pour cette fête.
 
Les cérémonies de commémoration du vingt-cinquième anniversaire de la charte de l’unité nationale  ont débuté par une messe qui a eu lieu à la paroisse Saint Sacrement de RUKUNDO à Gitega. Une marche des participants à cette messe a eu lieu juste après depuis la paroisse jusqu’au monument de l’unité nationale. C'est là qu'ont été déposés les gerbes de fleurs, par l'administration communale et provinciale à GITEGA, et des corps de défense et de sécurité.
 
Dans son homélie, Monseigneur Simon NTAMWANA, Archevêque de GITEGA a déclaré que « le sous-développement dans lequel se trouve notre pays est consécutif à l'absence de l'unité parmi les Burundais ». Ainsi, il a invité tous les burundais à pratiquer l'unité entre eux, afin de faire assoir la paix et promouvoir le développement durable. 
 
Plusieurs habitants de GITEGA sont aussi d’avis que le concept de l'unité nationale  n'est que théorique dans notre pays « à voir les gens qui sont injustement tués et arrêtés ou enlevés chaque jour dans notre pays surtout dans la capitale BUJUMBURA mais aussi partout ailleurs au pays ». Ils déplorent l’exile forcé de beaucoup de politiciens natifs et/ou habitants de GITEGA, qui ont dû quitter leur province natale pour échapper à la mort. Pour eux, il faut la présence d’une force de maintien de la paix dans le pays  ainsi qu’un dialogue inclusif des Burundais pour raviver la paix et l'unité nationale, qui selon toujours les habitants de GITEGA, « courent le risque de disparition ».
 
Quant à lui, Révérien NDIKURIYO, Président du Sénat, qui avait fait un déplacement à GITEGA pour la circonstance, il a répété le discours du Président Pierre NKURUNZIZA de la veille de ce vendredi 5 janvier 2016.
 
Cela étant,  le Ministre de la Jeunesse et Sport issu du FNL d’Agathon RWASA qui s'est exprimé lors de la réception organisée pour la  circonstance, a regretté le départ en refuge des Burundais et a demandé que tout soit fait pour qu'aucun Burundais de GITEGA ou d'autre province du pays ne soit contraint à l'exile.
 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.