Des ex-FAB à nouveau cible d’arrestations par le SNR

février 04, 2016 0 1945
Rate this item
(0 votes)

Plusieurs arrestations sont signalées ces derniers jours dans les corps de défense et de sécurité. Les militaires et policiers issus des anciennes Forces Armées Burundaises (ex-FAB), les agents de transmission de ces anciens officiers et les chauffeurs de certains des officiers en exil sont les plus visés. Les familles de ces militaires et policiers demandent la sécurité des leurs.

 

Selon des informations en provenance des corps de défense et de sécurité, plusieurs arrestations sont opérées depuis un certain temps. Les personnes les plus visées sont les anciens officiers issus de l’ancienne armée dite FAB. Ces arrestations sont opérées par des agents du Service National des Renseignements qui arrêtent les hommes ciblés où qu’ils se trouvent : dans la rue, à leur domicile ou à leur lieu de travail.

 

Cette chasse aux ex-FAB cible ces temps-ci surtout les anciens chauffeurs ou agents de transmission des officiers issus des anciennes Forces Armées Burundaises aujourd’hui en exil. Les cas récents sont ceux du chauffeur de l’ancien directeur général de la police nationale et celui de l’ancien chauffeur du commissaire de police Léonard Ngendakuriyo. Ce chauffeur du nom de Blaise Misigaro a été arrêté dans la zone Jenda, province de Bujumbura. Selon un témoin de cette arrestation, « pour le moment, on ne sait pas où est incarcéré cet ancien chauffeur du commissaire de police Léonard Ngendakuriyo ».

 

Blaise Misigaro avait été muté dans la zone Jenda où il conduisait un camion de la police. La peur a envahi les amis et les familles de ces hommes vus comme des victimes arrêtées illégalement par le SNR un à un. « Nous avons peur car ils sont enlevés un à un et personne ne sait où ils sont incarcérés. Nous pensons que d’ici peu nous allons les retrouver dans les caniveaux ou des marais » affirme une autre source proche de la famille.

 

Plusieurs membres des forces de défense et de sécurité affirment que ces arrestations ciblées ne font qu’accroître le climat de tension et de malaise au sein de la police et de l’armée. En plus de ces cas récents de policiers qui ont été arrêtés et conduits vers des destinations inconnues, des informations font état de l’arrestation imminente des gardes du corps de l’ancien ministre de la défense et des anciens combattants, le Général-major Pontien GACIYUBWENGE lui aussi en exile en Belgique. 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.