Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Des attaques fomentées pour éliminer les opposants en ligne de mire

jeudi, 09 mai 2019 10:09
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le gouvernement Cndd-Fdd ne relâche d’un iota à planifier l’élimination systématique de ses opposants. Que ce soit ceux qui militent pour les partis politiques ou encore ceux qui sont supposés collaborer avec les groupes armés qui combattent le pouvoir de Pierre Nkurunziza. Des sources bien informées et proches du pouvoir révèlent des simulacres d’attaques manigancés et organisés dans l’objectif d’exécuter ceux qui seront déjà ciblés.

En date du 22 Avril cette année dans la commune Gihanga province Bubanza, au nord-ouest du Burundi, un membre du parti MSD a été assassiné par des policiers. Martin Sesonga surnommé Gangi a été fusillé à bout portant à 30 mètres seulement de son domicile après une attaque menée contre une position policière de Gihanga. Il venait juste de sortir de la prison par mesure de grâce présidentielle.

 

La police a alors conclu qu’il s’agissait d’une attaque de bandits armés. Mais, en réalité, il s’agit d’un plan bien élaboré visant à éliminer les opposants. En effet, selon les enquêtes menées par la RPA, ladite attaque a bel et bien été préparée par des cadres de la police et de l’armée de la circonscription de Bubanza.

 

Notre source proche du pouvoir indique que le Major Aron Ndayishimiye, commandant du 212ème Bataillon, ainsi que le commissaire provincial de police à Bubanza et son adjoint coordonnaient cette attaque, laquelle attaque avait pour but d’éliminer physiquement tous les opposants au pouvoir Nkurunziza et ceux supposés collaborer avec eux.

 

La même source révèle qu’une fuite en avant serait à l’origine de l’échec de cette opération. En effet, certains membres du parti Uprona reconnu par le pouvoir du Cndd-Fdd en ont informé le 1er vice-président de la République, Gaston Sindimwo qui, à son tour, en a touché un mot au ministre Alain Guillaume Bunyoni en charge de la sécurité. Ce dernier aurait alors appelé les planificateurs de cette attaque pour leur dire que leurs intentions n’étaient plus un secret pour personne, et qu’il fallait donc être très prudent.

 

Toujours selon nos informations, de telles attaques auraient déjà été prévues dans différentes localités du pays.

Lu 205 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 418 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha