Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

La Direction de la Poste accusée de friponnerie

mercredi, 15 mai 2019 09:39
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le personnel de la Régie Nationale des Postes dénonce les cas de détournement d’argent par les organes dirigeants de cette société dont le Directeur Général, le Directeur Administratif et Financier et son assistant. Ces derniers auraient détourné un montant de 15 millions de francs burundais à travers l’octroi des marchés publics.

Tout commence au mois de février lorsque la société ICT Net gagne le marché de fourniture de six machines serveurs à la Régie Nationale des Postes du Burundi. Parmi les documents qui constituaient le dossier de fourniture de ce matériel, il manquait la garantie de bonne exécution. En attendant que la Banque Bancobu donne ladite garantie à la société ICT Net, Jean Faustin Nibizi, le Directeur Administratif et Financier, DAF en sigle, et son assistant Alexis Havyarimana alias Kabira, ont demandé à la délégation de ICT Net de leur apporter un montant de 15 millions de francs burundais comme garantie, en attendant la garantie de bonne exécution de la Bancobu.

 

Le personnel de la poste affirme que les 15 millions ont été bel et bien donnés par l’ICT Net le 21 février 2019, bien qu’il soit interdit d’effectuer ce genre d’opération avec des liquidités. Plus inquiétant encore, le DAF de la Poste et son assistant ont refusé de remettre les 15 millions à cette délégation de la société ICT Net en échange de la garantie de bonne exécution de la Bancobu, arguant qu’ils ont déjà remis ledit montant. « Le 26 février, la Bancobu a sorti la garantie de bonne exécution. Il l’a donné à l’agent de l’ICT Net le 27 février, et ce dernier l’a déposé le même jour à la Poste. Le DAF Jean Faustin Nibizi et son assistant Alexis Havyarimana en ont accusé réception. Ils lui ont par après exigé de remettre le reçu original qui justifiait les 15 millions et lui ont donné rendez-vous l’après-midi même pour venir effectuer le retrait de son argent. Heureusement qu’il avait fait une photocopie car, lorsqu’il est revenu, ils ont refusé de le recevoir arguant qu’ils lui avaient déjà remis l’argent. »

 

Le 2 mars 2019, la société ICT Net a écrit au Directeur Général de la Poste pour réclamer les 15 millions. Un mois après, le 2 avril, le D.G Benjamin Niyokindi a répondu à cette lettre. Il a affirmé qu’ils ont constaté après une enquête minutieuse que les 15 millions ont été bel et bien remis à l’agent de l’ICT Net, sans pour autant en fournir les preuves. « Le Directeur Général ne peut en aucun cas écrire et dire qu’ils ont fait l’investigation et qu’ils ont constaté que l’argent a été remis. Il fallait d’abord qu’il prouve ça. Comment peut-on donner de l’argent sans aucun écrit justificatif ? Pourquoi ils n’ont pas osé écrire une lettre de demande d’explication à Kabira, l’assistant du DAF ? Tout ça montre qu’ils sont complices. »

 

Le personnel de la Régie Nationale des Postes demande aux organes anticorruptions et au ministère de tutelle de suivre de près cette problématique de détournement des fonds publics.

Lu 377 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha