Burundi : Les Nouvelles de chez Nous des 16 et 17 Janvier 2021

Sécurité :

-Finalement le groupe de bandits qui sèment la terreur en commune Rugombo depuis les fêtes de fin d’année passée a été découvert. La nuit de ce vendredi à samedi, ils ont été attrapés dans un champ. Tous étaient des Imbonerakure et 2 entre eux ont été sérieusement tabassés et remis à la police. (Source : RPA)

Droits de l’homme :

-Les détenus au commissariat provincial de Cibitoke dénoncent les conditions inhumaines dans les cachots où ils sont entassés en surnombre. 156 détenus, soit 5 fois plus que prévu initialement. (Source : SOS Médias Burundi)

Politique :

-Trois noms des personnalités toutes issus de l’ancien mouvement Cndd-fdd au maquis devenu le présent parti au pouvoir circulent déjà à la course au poste de secrétaire général de ce parti dont les élections sont prévues ce 24 janvier prochain. Il y a Reverien Ndikuriyo ancien président du Sénat, Zénon Ndaruvukanye rentré du maquis au grade de colonel, un des rares parlementaires pour la 3ème fois et enfin Victor Burikukiye, infirmier de formation, actuellement député de l’Est African Community. (Source : Journal Iwacu)

Santé :

-Certains usagers du transport en commun en mairie de Bujumbura demandent aux forces de l’ordre de veiller avec fermeté le port du masque le jour comme la nuit et à la population de prendre conscience pour contribuer à lutter la pandémie. (Source : RPA)

-En province Karuzi, le gouverneur de province a sorti une série de mesures dont des amendes allant de 1000 à 10000 francs burundais qui seront infligées a l’encontre des récalcitrants aux mesures barrières contre la pandémie du covid-19. En province Rumonge, ces amendes vont de 5000 à 50000 francs burundais. Me Janvier Bigirimana demande que la réglementation soit uniforme sur toute l’étendue du pays. (Source : Radio Inzamba)

Bonne Gouvernance :

-Le personnel de l’ONATEL réclame leurs arriérés de salaire des mois de novembre et décembre 2020. Les autorités de cette entreprise avancent des problèmes financiers. Pourtant il n’avait pas manqué à dénoncer à plusieurs reprises la mauvaise gestion et les malversations au sein de leur entreprise, en vain. (Source : RPA)

Monitoring des Médias par la RPA