Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 2 Décembre 2020

Droits de l’homme :

-La journée mondiale contre le trafic humain célébrée le 2 décembre de chaque année arrive au moment au Burundi ce fléau reste une réalité. En témoigne le trafic tant dénoncé des femmes et filles burundaises vers certains pays arabes où elles subissent tout genre d’abus. Les cas des jeunes employée en bas âge et parfois abusées sexuellement par leur patron pour ne citer que cela. (Source : RPA)

-Les familles des détenus au cachot du commissariat provincial de Rumonge dénoncent les conditions inhumaines carcérales des leurs surtout la proximité. 81 détenus dans un cachot prévu pour 30 personnes seulement. (Source : SOS Médias Burundi)

Sécurité :

-Peur panique des habitants de la commune Mabayi, province Cibitoke suite aux crépitements d’armes lourdes entendus du côté rwandais non loin de la frontière commune. Les militaires rwandais de la position militaire de Nyamuzi, district Bweyeye repoussaient une attaque des hommes armés parlant le Kinyarwanda ce mercredi vers 19 h. (Source : SOS Médias Burundi)

Education :

-Mécontentement de 455 lauréats de l’examen d’Etat 2019-2020 qui n’ont pas eu de place à l’Université du Burundi. Alors que le bureau qui s’en charge évoque l’incompatibilité des filières suivies avec les facultés de l’Université du Burundi, un expert en éducation parle plutôt d’un sérieux problème de planification. (Source : Journal Iwacu)

Santé :

-Jean-Marie Rurimirije, chef de mission à la présidence de la République a violé les mesures contre le covid-19 en récupérant directement son épouse à sa descente d’avion ce vendredi sans passer en quarantaine en violation flagrante des mesures en vigueur alors qu’elle venait d’être testée positive par les services  sanitaires a l‘aéroport de Bujumbura. Pourtant le ministre de la santé avait déclaré que de tel cas seront considérés comme ‘’ennemi du pays’’. (Source : RPA)

Justice :

-Le guinéen directeur général de l’Econet-Burundi détenu au SNR depuis une semaine serait accusé d’avoir dévoilé certains messages des hautes autorités du pays. Le personnel de cette entreprise de communication rejette en bloc ces accusations. (Source : Radio Inzamba)

Société :

-Le gouvernement rwandais en collaboration avec la banque mondiale vient de disponibilier un montant de 9 milliards de francs rwandais au profit des projets de développement des réfugiés dont des burundais dans ce pays et des rwandais vivant à proximité des camps de réfugiés. (Source : Radio Inzamba)

-Plus de 1400 anciens employés de la SOGESTAL Kirundo et Muyinga réclament leurs arriérées de salaire de 15 mois de plus, 1 milliard 400 millions de francs burundais et d’être indemnisés. Ils regrettent avoir approché différentes autorités du pays dont l’Ombudsman, le ministre de l’agriculture et de l’élevage, en vain. (Source : La VOA)

Monitoring des Médias par la RPA