Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 26 Mai 2020

Sécurité :

-Un corps d’u homme en décomposition avancé a été découvert par des enfants dans la rivière Ruzibazi, zone Magara, commune Bugarama, province Rumonge. Les habitants des environs regrettent que les administratifs se sont précipités à son enterrement sans aucune identification. (Source : RPA)

Politique :

-Dans un communiqué de la conférence des Evêques catholiques du Burundi, CECAB de ce mardi 26 mai ; ils ont dressé un bilan alarmant du triple scrutin. Ils déplorent beaucoup d’irrégularités dont le manque de liberté, de transparence ainsi que l’équité dans le traitement des candidats et des électeurs. Ils invitent la partie lésée de recourir aux instances habilitées pour leur revendication pour éviter toute voie de violence. (Source : Journal Iwacu)     

-Après la proclamation des résultats provisoires des élections du 20 mai dernier, diverses réactions des burundais s’observent dans différentes villes du pays. A Gitega, ils indiquent que des signes de fraude électorale étaient visibles depuis le début des préparatifs des scrutins. A Kayanza, pris de panique ; c’est la déception qui se lit sur leur visage car ils soutenaient majoritairement le candidat du parti Cnl. A Ngozi, les membres du parti Cndd-fdd ont accueilli froidement la victoire. En mairie de Bujumbura, c’est la panique généralisée. Les patrouilles des forces de l’ordre renforcées ajoutant le pire au pire. (Source : SOS Médias Burundi)

-Tout en continuant à contester les résultats des élections du 20 mai dernier, Agathon Rwasa, candidat perdant aux élections du 20 mai dernier a annoncé qu’il est prêt à collaborer avec le pouvoir du Général Evariste Ndayishimiye, vainqueur des dites élections au cas où ce dernier le lui demandait. Insinuant ne pas espérer cette demande. (Source : BBC)

-Le procureur général de République a ordonné dans une correspondance adressée au président de la CENI ce 18 mai 2020 le retrait des candidats aux élections recherchées par la justice. La ministre de la Culture qui est membre du Cnl, originaire de la commune Gatara figure sur cette liste indiquant même qu’elle est en détention alors qu’elle est bel et bien libre. (Source : RPA)

-Les réfugiés burundais de la sous-région disent ne pas avoir confiance au discours du candidat du Cndd-fdd vainqueur des récentes élections les interpellant à rentrer. Ils se disent que c’est le même pouvoir dictatorial du Cndd-fdd qui va continuer à régner au Burundi. (Source : Radio Inzamba)

Justice :

-Enfin les 7 prévenus dont 5 militaires, tous ex-fab et 2 policiers dans le dossier de l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, ancien patron du service national des renseignements, peuvent attendre le jugement dans trente jours. Alors que leur dernière audience datée de novembre 2016, leur dossier a été mis en délibéré par le Tribunal de grande instance Ntahangwa ce mardi 26 mai 2020. Un dossier qualifié de purement politique par les avocats de la défense et emailé de plusieurs irrégularités. (Source : RPA)

-9 membres du parti CNL de la province Kayanza ont comparu ce mardi devant le parquet de Kayanza. Ils sont accusés par le secrétaire du parti au pouvoir de Gatara d’avoir infligé des coups et blessures aux membres de son parti et de tapage à son domicile pendant la campagne électorale. (Source : Radio Isanganiro)

Monitoring des Médias par la RPA