Le prix du matériel et fournitures scolaires galope !

septembre 08, 2016 1584
Rate this item
(0 votes)
Le prix du matériel scolaire a été revu à la hausse dans la ville de Bujumbura, comparativement à l'année scolaire précédente.
 
Au moins 150 francs de plus par cahier et 5.000 à 7.000 francs par paire duniformes, constat fait à quelques jours de la rentrée scolaire 2016-2017. Les parents se disent incapables de satisfaire aux besoins pourtant indispensables de leurs enfants scolarisés, et les vendeurs de ces produits trouvent que les parents ne s'approvisionnent plus comme les années antérieures.
 
A la librairie Saint Paul, au palais des Arts de Bujumbura, tout comme dans d'autres points de vente de la ville de Bujumbura, le prix des cahiers a fortement augmenté. Dans la plupart des points visités, les prix des cahiers ont généralement augmenté d'au moins 150 francs par cahier par rapport aux prix de l'année dernière à la même période. 
 
C'est ainsi que le cahier de cent feuilles coûte 900 ou 1000 francs au moment où l'année dernière, il s'achetait à 750 francs. Celui de 60 feuilles coûte 700 francs cette année contre 500 ou 550 francs auparavant ; le cahier de 48 feuilles coûte 500 francs au lieu de 350 ou 400 francs de l'année dernière.  
 
A la librairie Saint Paul, très prisée par les parents pour leurs cahiers mais dont les prix sont légèrement supérieurs aux marchés, le prix du cahier de cent feuilles est passé de 1050 francs l'année dernière, à 1200 francs aujourd'hui ; le cahier grand format coûte 6500 francs au lieu de 5000  francs comme en 2015. 
 
Les uniformes scolaires ne sont pas en reste pour ce qui est de la hausse des prix de vente.  Un pantalon et une jupe pour les élèves du secondaire est passée de 18.000 à 25.000 francs ; ceux des écoliers du primaire est passée à 20.000 francs alors qu'il était à 15.000 francs l'année dernière. Les uniformes, tout aussi confectionnés des enfants de la maternelle, coûtent en ce moment 14.000 francs alors qu'ils se vendaient à 10.000 francs l'année dernière.
 
Un des parents rencontrés pendant ses achats s'inquiète : « l'année passée, les cahiers m'ont couté 100.000 francs, mais aujourdhui je viens de dépenser 156.000 francs, alors que j'espérais rentrer avec les mallettes pour mes cinq enfants avec la même somme. Je n'ai pas encore acheté leurs livres et je trouve que j'aurai du mal à leur acheter des uniformes pour ne fut-ce que deux d'entre eux qui vont changer d'établissements scolaires », témoigne ce parent désorienté.
 
Pour ce marchand de matériel scolaire, il constate de son côté que peu de parents ont déjà acheté les cahiers pour leurs enfants alors qu'il reste quelques jours avant la rentrée scolaire. « Ici, nous devons courir derrière les passants pour les inciter à venir s'approvisionner chez nous, alors qu'ils venaient d'eux-mêmes avant. Nous pensons que cela est dû à la pauvreté généralisée, ils commencent par acheter les vivres », indique ce vendeur. 
 
Interrogé sur l'augmentation des prix des cahiers et des uniformes, le même vendeur explique qu'eux-mêmes s'approvisionnent à des prix plus chers auprès des grossistes.
 
Toutefois, au fur et à mesure que la rentrée scolaire approche, certains vendeurs augmentent aussi les prix, étant sûrs que les parents finiront par acheter le matériel scolaire pour leurs enfants.
Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.