Le Burundi face à une carence de médicaments

juillet 18, 2019 343
Rate this item
(0 votes)

L’un des défis auxquels fait face le Burundi en matière de santé est le manque criant de médicaments. Durant les trois dernières années, les malades et les vendeurs des médicaments ont souvent alerté qu’il y avait une rupture des médicaments essentiels.

Depuis le début de l’année, les malades ont alerté sur la carence des médicaments, surtout les spécialités prescrites par les médecins mais qui étaient introuvables. Les malades qui ont alerté sont principalement ceux souffrant de maladies chroniques.

 

Certains pharmaciens indiquaient qu’ils avaient la difficulté d’importer ces spécialités suite au manque de devises, ce qui faisait que le peu de médicaments disponibles coûtaient très chers.

 

Cette carence de médicaments a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Lors des questions orales à l’assemblée nationale, le ministre des droits de l’homme Martin Nivyabandi avait avoué que le gouvernement n’avait pas assez de moyens pour importer ces médicaments appelés spécialités. Le ministre avait alors expliqué que l’essentiel était que les médicaments appelés génériques soient disponibles.

 

En 2018, cette carence de médicaments a également été observée. Les femmes qui accouchaient et les personnes souffrant de maladies chroniques ont souffert le plus.

 

En 2017, la carence en médicaments a également été signalée dans le pays. Les affiliés de la mutuelle avaient dénoncé le fait qu’ils ne bénéficiaient plus de médicaments prescrits par les médecins. Après ces grognes, les responsables de la Mutuelle avaient organisé une réunion dans laquelle la question de la carence des médicaments pour leurs affiliés avait été évoquée.

Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.