Le procès en appel des présumés putschistes piétine faute de défense

mars 08, 2016 0 1559
Rate this item
(0 votes)
Vingt-six présumés putschistes ont comparu ce lundi 7 mars 2016 en appel devant la chambre judiciaire d’appel de 2ème degré de la Cour Suprême en itinérance à Gitega. Mais ils n’ont pas été entendus. Les avocats ont demandé plus de temps pour préparer la défense et l’affaire a été remise au 11 avril 2015.
 
C’est vers dix heures de ce lundi 7 mars 2016 qu’un camion de la police transportant les prévenus a débarqué devant la Cour d’Appel de Gitega où siégeait la Cour Suprême en itinérance. Ils sont accusés d’avoir participé  auprès du Général Godefroid Niyombare à la tentative de renversement des Institutions du 13 mai 2015. Il s’agit d’un procès en appel après la première condamnation prononcée par la Cour Suprême contre les vingt-six officiers de l’armée et de la police.
 
Tous ces présumés putschistes n’ont pas été entendus. La défense a expliqué qu’elle n’a pas eu le temps de consulter le dossier en appel et a demandé un délai supplémentaire pour préparer la plaidoirie.
 
Le Général-Major Cyrille Ndayirukiye, numéro 2 du putsch manqué et le commissaire de police Zénon  Ndabaneze qui était porte-parole des  présumés putschistes, ont déclaré que « leur droit d’être assistés a été violé par la Cour Suprême au 1er degré quand leurs avocats ont été récusés par le siège ». Ainsi, le Général Ndayirukiye a demandé s’ils peuvent chercher d’autres avocats  pour la défense, ce que la cour a accepté. 
 
Le ministère public avait interjeté appel en même temps que les présumés putschistes. Au premier jugement, la cour avait acquitté 7 parmi eux, 4 avaient été condamnés à perpétuité, 9 avaient été condamnés à 30 ans de prison, tandis que 8 autres s’étaient vu infligés une peine carcérale de 5 ans de prison.
 
Au total, ils sont 28 présumés putschistes, hauts gradés de l’armée et de la police, et des militaires et policiers moins gradés, mais 26 avaient comparu ce lundi 7 mars. Les absents sont Richard HAGABIMANA et NIYONGABIRANO Déo. 
 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.