Exécution de 4 détenus de la brigade Gatumba

Quatre personnes détenues à la brigade Gatumba ont été tuées par des policiers le lundi 26 Octobre. Les circonstances de leur mort suscitent des interrogations même si la police indique que ces personnes ont été abattues alors qu’ils tentaient de désarmer un officier de la police judiciaire.

Les 4 victimes font partie de 8 individus arrêtés le lundi 26 Octobre dans l’après-midi.

Certains habitants de la zone Gatumba en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura indiquent que ces individus seraient membres d’un groupe de voleurs qui sillonnent les zones Gatumba, Rubirizi et Mpanda.

Les mêmes sources ajoutent que 7 de ces individus ont été dénoncés par leur collègue arrêté en premier lieu et tous ont été mis au cachot de la brigade Gatumba. Selon les informations recueillies à cette brigade, ces personnes dont on ignore jusque-là l’identité, auraient tenté d’attaquer le responsable de cette brigade. Ce dernier, poursuivent les mêmes informations, tentant de se défendre, se serait heurté sur son fusil de type pistolet qui l’a blessé au niveau du bras. C’est ainsi qu’un des agents de transmission de ce responsable de la brigade a tiré à bout portant sur 4 d’entre eux. Ces derniers sont morts sur le champ mais les trois autres ont pu s’évader.

Les corps des victimes ont été conduits au centre de santé public situé près de la brigade Gatumba. Ces corps ont été ensuite enterrés ce mardi soir sur la troisième transversale de la zone Gatumba, non loin de la colline Vugizo. Les habitants de la zone Gatumba et ceux des environs disent que la mort de ces individus suscite beaucoup d’interrogations et demandent de la lumière.