Le ministre de la sécurité publique à l’origine de l’insécurité sur les parkings de l’axe desservant le sud du pays

janvier 03, 2019 1760
Rate this item
(0 votes)

Grognes chez les conducteurs de bus de transport qui empruntent l’axe Bujumbura-Rumonge-Makamba. A l’origine, le désordre causé par les bus appartenant au ministre de la sécurité publique qui emmènent les passagers sans attendre leur tour, à la grande désolation des autres chauffeurs qui ne cessent d’enregistrer des manques à gagner.  

Certains chauffeurs qui prestent en zone Kanyosha sur le parking des bus Bujumbura-Rumonge et Bujumbura-Makamba affirment qu’il y a 6 bus appartenant au commissaire de police principal Alain Guillaume Bunyoni qui font le transport de personnes en violation des règles régissant les parkings. Ces véhicules du ministre de la sécurité publique sont constitués de 4 minibus ainsi que de 2 bus de type coaster.

 

Le chargement de ces bus se fait en désordre comme le témoigne un des chauffeurs. « Ces bus ne suivent pas l’ordre des parkings comme d’autres véhicules des citoyens simples. Nous les voyons, nous qui prestons sur le parking Bujumbura-Rumonge et Bujumbura-Makamba. Ils viennent et chargent directement et ils partent aussitôt remplis. Personne n’ose parler. Ils font de même sur le parking de Makamba et Rumonge. Imaginez-vous si 4 minibus et un coaster viennent et ramassent tous les clients! Il ne reste presque personne. »

 

Selon ces conducteurs de bus, les pertes sont énormes. D’un côté, ils ne trouvent pas de quoi nourrir leurs familles et de l’autre ils manquent le versement de leurs patrons. « Les bus peuvent démarrer même sans avoir de clients et d’autres optent de vider le parking suite à ce problème. On se lève tôt le matin et on rentre sans rien emmener à nos familles. On est en conflit avec les propriétaires des véhicules pour manque de versement. Des fois, ils récupèrent leurs véhicules. Donc, nous sommes en difficultés tantôt avec nos familles tantôt avec les patrons des véhicules. Ces bus logent à Gasekebuye chez Bunyoni »

 

Certains rabatteurs qui tentent de vouloir s’exprimer sur les bus baptisés de Mutama sont intimidés et sont menacés d’emprisonnement.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.