Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Que la ministre de l’éducation prenne les devants pour sauver l’école fondamentale de Mwura

lundi, 28 janvier 2019 11:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Janvière Ndirahisha, Ministre de l'éducation Janvière Ndirahisha, Ministre de l'éducation

L’enseignante Eulalie Nibizi interpelle directement la ministre Janvière Ndirahisha. Pour l’ancienne syndicaliste, c’est la ministre de l’éducation qui devrait intervenir puisque certains de ses collaborateurs et la justice de Bururi semblent corrompus.

’ Quand un enseignant est accusé d’avoir des relations adultérines avec son élève, il doit être puni parce que son rôle est d’éduquer et non pas de détourner l’attention de l’enfant vers la prostitution.’’, lance Eulalie Nibizi, qui estime que les parents, le Directeur de l’école fondamentale de Mwura ainsi que l’administrateur de la commune Vyanda ne peuvent pas mentir en même temps.

 

Pour l’ancienne syndicaliste, les autorités qui protègent l’enseignant Fidèle Niyonsenga doivent recommander des tests appropriés pour vérifier s’il est ou pas le père de l’enfant qui est né récemment.

 

Selon Eulalie Nibizi, les enseignants de l’école fondamentale de Mwura doivent également prendre leurs responsabilités et pousser le ministère à écarter l’enseignant incriminé. ‘’ Quand tu es éducateur et que tu t’écartes de la déontologie professionnelle, tu n’as plus le droit de te présenter devant les élèves.’’, poursuit Eulalie Nibizi qui demande aussi à la justice de la province Bururi de jouer pleinement son rôle sans tenir compte de l’appartenance politique de l’enseignant Fidèle Niyonsenga.

 

’ Même s’il serait membre du parti au pouvoir, comment allons-nous qualifier un pouvoir qui soutient un enseignant pareil ? ‘’, s’interroge Eulalie Nibizi sur le cas de cet enseignant qui est également l’un des leaders des Imbonerakure dans la commune Vyanda.  

 

’ Si l’enseignant n’est pas puni, qui va punir un autre qui va poser les mêmes actes reconnus comme fautes majeures au niveau du système éducatif ? ’’ se demande Eulalie Nibizi qui craint que l’impunité dans ce dossier peut créer un mauvais antécédent.

 

Selon Eulalie Nibizi, les parents, les enseignants et le Directeur de l’école fondamentale de Mwura doivent se lever et exiger que l’enseignant, accusé d’engrosser son élève de 17 ans, soit traduit devant la justice.

Lu 1056 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

20 avril 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 301 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha