Un homme assassiné à Burambi : des témoins parlent de vengeance

mai 17, 2016 0 1616
Rate this item
(0 votes)

Une personne a été tuée ce samedi sur la Colline Gishiha de la Commune Burambi en Province Rumonge. Des sources sur place précisent qu’il était 21heures quand un homme du nom de Philippe Gatwa, originaire de Masa sur la colline Gishiha, est tombé dans une embuscade alors qu’il venait d’une cérémonie.

 

 

Les auteurs de son assassinat lui ont tendu une embuscade à quelques mètres où se déroulait la cérémonie et l’ont frappé violemment à la tête, ce qui a causé sa mort sur le champ.

 

D’après nos sources, Philippe Gatwa était une des personnes actives dans la répression des supposés opposants au 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza. « Il désignait les personnes à arrêter, en grande majorité les jeunes de Burambi et tout cela en complicité avec Prime, le Chef de zone » nous rapportent nos sources. Il se pourrait que cet assassinat soit une vengeance : « Philippe Gatwa et le chef de zone font la pluie et le beau temps dans la localité. Il était aussi soupçonné d’être parmi les auteurs des récents assassinats à Burambi » poursuivent nos sources.

 

Dans la commune Burambi, on parle aussi d’ « achats de conscience ». Des personnes seraient ainsi approchées par les autorités locales pour montrer où se trouvent « leurs amis » afin de les arrêter. « Les victimes de ces arrestations par la police sont pour la plupart des fois portées disparues », précisent toujours nos sources.

 

Depuis quelques semaines, la police et l’administration traquent les supposés opposants au pouvoir à Burambi. La population dénonce une insécurité grandissante dans la commune et demande à être protégée.

 

Une attaque a eu lieu en Commune Burambi par des gens armés non encore identifiés et a fait trois morts dont deux militaires des anciennes forces armées burundaises à la retraite, c’était le 9 mai.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.