Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 25 Octobre 2018

octobre 26, 2018 0 1845
Rate this item
(0 votes)

Sécurité :

-Recrudescence de l’Insécurité en province de Makamba. Gabriel Ndayikengurukiye et Bucumi Pascal ont été appréhendés en possession d’armes à feu. (Source Radio Inzamba)

 

-Emmanuel Ndayishimiye, Catéchiste de l’Eglise catholique a été retrouvé mort sous le pont de la rivière Gabo. Le motard qui le transportait reste introuvable. (Source Radio Inzamba)

 

Politique :

 

-Le Gouvernement de Bujumbura adopte la politique de la chaise vide. Finalement le Médiateur Benjamin William Mkapa a procédé à l’Ouverture du 5e round du dialogue Inter-burundais à Arusha sans la présence du Gouvernement burundais, le parti Cndd-fdd et ses acolytes après un jour de retard. L’ancien président tanzanien a expliqué qu’il avait fait tout pour que Bujumbura participe à ce 5e et dernier round mais en vain. Néanmoins il ne pouvait pas céder a toutes les sollicitations et prétextes, a-t-il ajouté. Le Médiateur a présenté les deux feuilles de route (Celles de Kayanza et Entebbe) à l’opposition pour une confrontation pendant 2 jours. (Source RPA)

 

-Le Mouvement des Jeunes M15 via son président propose la relève de Mkapa dans ces négociations par les Nations-Unies et appelle tous les Jeunes à sauver le pays en cas d’échec total de ces négociations. (Source RPA)

 

-Il faut une Cour Spéciale pour juger les auteurs des crimes commis au Burundi pour ne pas toujours retomber dans les mêmes erreurs, propose la plateforme’’ Bene Burundi’’ via son initiateur Athanase Karayenga participant au 5e round à Arusha. Dans une série de propositions présentées dans ce dialogue, il rappelle à tous les burundais qu’ils doivent faire tout pour contraindre le Cndd-fdd à se plier pour accepter les négociations. (Source Radio Inzamba)

 

-Le porte-parole du Gouvernement de Bujumbura, Pascal Ntahorwamiye dit que les Conclusions de ce 5e et dernier round n’engageront que les participants. (Source Radio Isanganiro)

 

-L’Union Européenne a renouvelé les sanctions d’interdiction de visa européen et du gel des avoirs prises à l’encontre des 4 autorités du Burundi qui handicapent le processus de paix. Il s’agit d’Alain-Guillaume Bunyoni Ministre de la Securite publique, Général Ndirakobuca Gervais alias Ndakugarika, Général Godefroid Bizimana et l’agent des Services des Renseignements Joseph Mathias Niyonzima alias Kazungu. (Source Radio Inzamba)

 

Droits de l’homme :

 

-Jean-Bosco Bigirimana, victime d’une attaque à la grenade lors des élections collinaires de 2015 au Burundi, actuellement réfugié au Rwanda lance un appel à toute personne ou organisation de lui venir en aide pour se faire soigner. Sa sante est très menacée. (Source RPA)

 

Justice :

 

-Le Tribunal de grande instance de Rutana a condamné dans un procès de flagrance un policier du nom de Ngendakumana Ildefonse à 25 ans de prison ferme pour avoir violé une malade mentale. (Source Radio Inzamba)

 

-Le Burundi ayant ratifié ; la Convention internationale des droits humains et tenant compte de la constitution, la Justice burundaise doit accepter que le mineur bénéficie d’une assistance juridique de même que le prévenu dont la peine peut aller jusqu'à 20 ans de servitude pénale. (Source Radio Isanganiro)

 

 

Gouvernance :

 

-Les deux membres du personnel de l’Hôpital Roi Khaled en grève qui étaient incarcérés ont été libérés depuis ce mercredi 24 Octobre 2018. A cette occasion, une rencontre entre les grévistes et la direction a pu avoir lieu. (Source RPA)

 

Education :

 

-Les parents des élèves du Lycée de Mupfumya en Commune Butanganzwa, province de Kayanza s’insurgent contre la mesure de renvoi de leurs enfants pour non paiement des contributions illégales électorales. (Source RPA)

 

-Les enseignants de l’école fondamentale de Munyinya, en Commune Bugendana en province de Gitega dénoncent un cas malheureux d’un élève dont le directeur a changé les résultats alors qu’il avait échoué. Ils demandent au Ministre de tutelle d’intervenir. (Source Radio Inzamba)

-Cédric Bigirimana de l’école primaire de Bihanga I est mort suite aux blessures des coups de bâton lui infligés par son enseignant, Mathieu Mbarushimana. Il est actuellement détenu dans les cachots de la police à Gitega. (Source Radio Inzamba)

 

-Les enseignants ayant suspendu leur fonction pour cause d’études supérieures ne devraient pas avoir des problèmes de réintégration, déclaration faite par le représentant du syndicat des enseignants Conapes. 

 

Economie :

 

Une pénurie du carburant s’observe à Gitega depuis ce mardi 23 Octobre 2018. Le prix d’un litre d’essence au marché noir varie entre 3.000 et 6.000 franc burundais et le Gasoil entre 3.000 et 4.000 franc burundais alors qu’à la pompe le litre est à 2.380 franc burundais pour les produits. (Source RPA)

 

Société :  

 

-Selon le rapport de l’Office des aides humanitaires sur le Burundi, il ya eu une diminution des mouvements des déplacés tant internes qu’externes cela grâce à une légère augmentation de la production alimentaire dans le pays. Selon toujours cette Office, les aléas climatiques sont à la base de ces mouvements. (Source RPA)

 

Réfugié :

 

-Le HCR indique que 52.000 réfugiés burundais sont retournés volontairement dans le pays.

 

Monitoring des médias par la RPA

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.