Burundi : Les Nouvelles de chez Nous de ce 27 et 28 Octobre 2018

octobre 29, 2018 0 1709
Rate this item
(0 votes)

Politique :

-La clôture de 5e et dernière session du dialogue inter-burundais est prévue ce 29 Octobre 2018 à Arusha. Alors que Mkapa avait demandé une feuille de route résultant de la confrontation de celle d’Entebbe et celle de Kayanza l’opposition interne et externe ont produit un document des propositions à la sortie de la crise burundaise tout en signalant que 2020 est trop tôt pour des élections crédibles. Ils accusent la CEAC de n’avoir pas appuyé ladite Médiation. Certains participants pessimistes déclarent que le recours aux armes n’est pas exclu pour sortir de cette crise. (Source RPA).

 

-Deo Niyonzima qui avait participé aux négociations d’Arusha évoque que la crise actuelle était prévisible du fait que 50% des points analysés avaient été occultes et surtout que les réserves n’ont jamais fait objet de discussion comme convenu à Arusha. (Source Radio Inzamba)

 

-L’Assemblée nationale a élargi la période d’enquête pour la vérité et la réconciliation de 1885 à 2008. La Ministre de la justice qui a présenté le projet d’une nouvelle loi du CVR incluant cette période a fait savoir qu’à cette époque le Burundi n’était doté d’institutions crédibles. (Source Groupe de Presse Iwacu)  

 

Sécurité :

 

-Le rapport hebdomadaire de SOS Torture Burundi indique 5 morts et 14 personnes arrêtées provisoirement à travers le pays. La responsabilité incombe à la jeunesse Imbonerakure. (Source RPA)

 

Droits de l’homme :

 

66 adeptes de l’Eglise ’’Jubor’’ portant des habits de couleur nationale dont 24 mineurs, composés d’hommes et des femmes ont été arrêtés à Kayanza avec leur représentant légal pour cause de tenir des réunions nocturnes de prière clandestine sur la colline Kirema. Les mineurs ont été relaxés. Ces personnes proviennent des Communes Kayanza, Muruta, Matongo et Gatara. (Source Radio Inzamba)

 

Société :

 

-Les agriculteurs de la Commune Kigamba en Province Cankuzo projettent déjà une mauvaise récolte suite au manque de pluie. Jusqu’a présent ils attendent une vraie saison de pluie qui débute normalement en Septembre. Ils craignent une éventuelle famine. (Source RPA)

 

-Les habitants de la Commune Matana en province de Bururi craignent la famine. En effet les prix des denrées alimentaires ont sensiblement monté sur le marché. Ils demandent l’appui des bienfaiteurs. (Source RPA)

 

-La Conférence des Nation-Unies pour le Commerce et le Développement classe le café du Burundi et de l’Ethiopie meilleur dans son rapport de la semaine passée. Néanmoins la production a beaucoup chuté à cause de la détérioration du sol, de l’instabilité politique et de l’encadrement des caféiculteurs. (Source RPA)

 

Bonne Gouvernance :

 

-Les taxis-vélo de la commune Muha en Mairie de Bujumbura dénoncent les persécutions qu’ils subissent de la part des policiers. Ils sont souvent arrêtés, leurs vélos sont confisqués et sont obligés de payer des pots-de-vin allant de 10.000 à 20 000 franc burundais. Ils demandent aux autorités de la Mairie et de la Police d’intervenir pour trouver des solutions. (Source RPA).

 

Economie :

 

Les commerçants du centre de négoce de Kayanza ont cessé leurs activités suite à la montée des prix des marchandises sur les fripes due à la dévaluation incessante de la monnaie burundaise et aux mesures administratives trop contraignantes qui réduisent leur temps de travail. (Source Radio Inzamba).

 

Réfugiés :

 

-L’Association d’entraide ‘’New Generation for Peace and Développement’’ regroupant plus d’une cinquantaine de réfugiés du Camp de Mahama a lancé ce samedi une campagne de réhabilitation des maisons des réfugiés vulnérables et démunis de ce camp. David Ngarura, président de cette association demande l’appui des bienfaiteurs dans leur action et surtout au HCR pour former les jeunes au développement. (Source RPA)

 

-Les réfugiés burundais, amateurs du football du Camp de Nakivale en Ouganda ont organisé des compétitions sportives qui dureront 2 mois auxquelles participent toutes les nationalités de ce Camp. Et ce dans le cadre de l’encadrement des jeunes. Ils demandent un coup de main aux bienfaiteurs pour les moyens techniques et financiers. (Source RPA)

 

Monitoring des médias par la RPA

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.