Corruption au district sanitaire de Fota en province Mwaro

décembre 04, 2018 1700
Rate this item
(0 votes)

Le médecin Directeur du district sanitaire de Fota en province Mwaro est accusé d’exiger des pots-de-vin aux agents retenus pour mener la campagne de vaccination contre la méningite dans son district sanitaire. Cette autorité du domaine de la santé est en train de demander un montant de 50 mille francs burundais à chaque agent vaccinateur.

Docteur Nazaire Ndereyimana, médecin directeur du district sanitaire de Fota, c'est lui qui est accusé d'exiger des pots-de-vin aux agents retenus comme vaccinateurs dans la campagne de vaccination contre la méningite. Il exigerait à chaque agent de donner une somme de 50 mille francs burundais. Les titulaires des différents centres de santé de ce district font la mobilisation et collecte cet argent pour le compte de ce chef de district.

 

« 170 agents vaccinateurs ont été retenus dans ce district sanitaire et chacun doit lui donner une somme de 50 mille. C’est une  somme importante. Pour le moment, ce sont les titulaires des centres de santé qui font la mobilisation et collectent cette somme. » Explique un des membres du personnel de la santé dans ledit district.

 

Les mêmes sources sur place ajoutent que cette autorité avait l'habitude d'exiger de l’argent au personnel du domaine de la santé du district sanitaire sous sa responsabilité. « Il a l'habitude d’exiger de l'argent à chaque participant à une formation. Les participants doivent lui offrir une enveloppe. Il en va de même pour les travailleurs des hôpitaux et centres de santé qui reçoivent des primes. Ils sont obligés de lui laisser un certain pourcentage. Sur les primes, chacun lui donne 5.000 francs burundais. »

 

Les agents de la santé du district de Fota en province Mwaro demandent au ministre de la santé de suivre de près le comportement de ce responsable.

 

Contacté à propos, le Docteur Nazaire Ndereyimana, directeur du district sanitaire de Fota pointé du doigt dans cette affaire de corruption nie toutes ces accusations et demande aux agents vaccinateurs de ne pas répondre à ces demandes pour éviter de se faire escroquer.

 

Cette campagne de vaccination contre la méningite débute ce mardi 4 Décembre dans tout le pays et durera 10 jours.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.