La brigade anti-corruption décidée à en découdre avec certains agents de la police de roulage

décembre 03, 2018 1674
Rate this item
(0 votes)

La population de la province Mwaro salue la décision prise par la Brigade anti-corruption de surveiller de près la corruption faite par les agents de la police de roulage se trouvant sur la route nationale numéro 7. Néanmoins, cette population craint que cette mesure ne dure que le temps de la rosée.

Le contrôle de ces agents de la police anti-corruption dans la province Mwaro a débuté la semaine dernière sur la route nationale numéro 7. C’est après que les usagers de cette route se sont plaints de la pratique de corruption qui caractérise les agents de roulage qui ne cessent de percevoir des pots-de-vin au lieu de blâmer les chauffeurs qui dépassent le nombre de passagers, surtout les chauffeurs des voitures communément appelées Kagongo et Probox qui empruntent le tronçon Musaga-Jenda-Mwaro. Une situation longtemps décriée par les usagers de cette route qui, non seulement sont contraints de voyager dans des conditions inconfortables, mais courent également le risque d’être victime des accidents de roulage causés par le non-respect du code de la route d’autant plus que certains chauffeurs vont jusqu’à transporter 10 passagers à bord d’une voiture qui ne dispose que de 4 sièges, sans parler du surplus des bagages.   

 

Même si les passagers se réjouissent du fait que, depuis l’arrivée de cette brigade anti-corruption, la situation s’est nettement améliorée, ils craignent que cette mesure ne perdure pas. D’où ils demandent aux instances habilités de continuer à veiller à ce que le code de la route soit scrupuleusement observé, et ce pour le bien et la sécurité de la population.

    

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.