Les ordures des ménages, un gagne-pain chez certains administratifs

novembre 30, 2018 1586
Rate this item
(0 votes)

Les habitants de la zone Nyakabiga en mairie de Bujumbura demandent aux autorités administratives de s’impliquer dans la gestion d’évacuation des ordures. Ils indiquent que la société en charge de cette activité vient d’adopter une nouvelle attitude selon laquelle chaque ménage doit payer 3000 francs burundais, l’équivalent de la totalité payée auparavant par tous les ménages vivant dans une même parcelle.

 

Ces habitants de la zone Nyakabiga indiquent que même un étudiant qui loue une chambrette doit payer aujourd’hui les trois mille francs burundais destinés à l’évacuation des ordures. C’est au moment où auparavant, cette somme était payée par tous les ménages vivant dans une même parcelle.

 

« Ils demandaient auparavant 3000 francs burundais par parcelle. Aujourd’hui, il y a un groupe de gens dont le chef de zone et les agents de cette société qui ont adopté une nouvelle attitude de collecte des fonds à mettre dans leurs poches. Ces derniers exigent à tous les locataires de payer une somme de trois mille francs burundais chacun. C’est-à-dire qu’un étudiant qui loue une chambrette doit payer les 3000 francs au même intar que les familles nombreuses. » Témoigne notre source

   

Ces habitants pointent du doigt le chef de la zone Nyakabiga d’être complice. Ils précisent que lorsqu’ils lui demandent de s’impliquer pour trouver une solution à ce problème, il fait la sourde oreille. « Ca fait déjà une année qu’on a soumis cette question aux autorités, mais il n’y a jamais eu de suite. Il n’a rien fait jusqu’à présent. Il nous a dit d’aller voir le maire de la ville mais je pense que cela n’est pas de notre ressort. » Regrette un de ces habitants.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.