Des intempéries s’abattent dans les provinces du nord causant d’énormes pertes

janvier 26, 2016 0 1808
Rate this item
(0 votes)
Les intempéries du weekend dernier ont causé d’énormes pertes et la désolation pour les familles des communes de Ruhororo à Ngozi, Mutaho à Gitega ainsi que Muhanga à Kayanza. Des maisons, des champs, des ponts reliant les collines ainsi qu’un barrage ont été détruits ou inondés. Les habitants de ces communes craignent la famine à venir s’ils ne reçoivent pas d’aide rapidement.
 
« Aucun champ dans les marais n’est visible, tout a été inondé. Aujourd’hui, tout n’est que désolation et pleurs » lance un habitant de la Commune Ruhororo à Ngozi qui décrit le scénario des champs dans les vallées reliant les provinces de Kayanza, Ngozi et Gitega. C’est la conséquence des intempéries  de la nuit de vendredi à samedi 23 janvier 2016. En plus de ces champs engloutis par l’eau, plusieurs maisons ont été détruites. Les fortes pluies ont également détruit le barrage électrique du Grand Séminaire de Burasira à Ngozi ainsi que des ponts reliant les collines. 
 
« Je ne saurai décrire la désolation ! Les maisons ont été emportées surtout en bas de l’usine de Rurengera. Les autochtones ‘’Batwas’’ qui vivaient pour la plupart dans les vallées logent désormais à la belle étoile en haut sur des collines. On ne peut plus retrouver aucun champ de riz près de la Ruvubu en partant de Kayanza vers Mutaho » témoigne un habitant. Dans le secteur de Rurengera en province Ngozi, 16 maisons ont été détruites, d’autres envahies par l’eau. Il ajoute qu’ils espéraient récolter beaucoup de riz car le haricot n’avait pas pris racine au cours de la saison culturale précédente. Cet habitant de même que les autres victimes d’intempéries craignent désormais la famine.
 
A côté de ces pertes en vivres, la destruction du barrage électrique du Grand séminaire de Burasira va causer un énorme manque à gagner pour les habitants des localités touchées qui sont Ruhororo, Mutaho et Muhanga. « On l’utilisait pour moudre le sorgho et le riz, à recharger nos cellulaires…Même l’économe général du séminaire ainsi que des ouvriers ont failli être emporté par l’eau lorsque le barrage a cédé » ajoute encore notre témoin.
 
Ces habitants demandent l’intervention de tout un chacun, surtout pour l’achat de nouvelles graines pour la saison prochaine, car ils sont obligés de consommer ces mêmes stocks de graines pour éviter la famine dans l’immédiat. 
 
Et samedi matin à Rutana, c’est à l’Est du Burundi, une pluie diluvienne a fait déborder la rivière Musasa qui délimite les communes Rutana et Bukemba, inondant ainsi tous les champs des alentours. Deux personnes sont également portées disparues. Les habitants de la colline Bugiga victimes de ces intempéries demandent l’assistance de l’administration car la disette est à leur porte. Ils demandent aussi que la rivière Musasa soit régulièrement aménagée pour éviter de nouvelles inondations à l’avenir.  

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.