Editorial: 15ème anniversaire de la RPA

mars 04, 2016 0 1737
Rate this item
(0 votes)
La Radio Publique Africaine (R.P.A.) souffle ses quinze bougies ce 5 Mars 2016. Une célébration qui intervient dans un contexte particulier. 
 
Cela fait plus de 11 mois qu’elle a cessé d’émettre non pas par sa propre volonté mais plutôt par l’arbitraire et la tyrannie du pouvoir CNDD- FDD. Ce dernier refusait à la R.P.A. d’exercer son rôle de watchdog et d’informer la population burundaise.
 
 
Toujours dans les agissements du pouvoir CNDD- FDD, il fallait faire taire toute voix discordante surtout que ce régime avait un double agenda macabre caché : non seulement  s’éterniser au pouvoir mais aussi éliminer systématiquement tous les opposants, singulièrement ceux contre le troisième mandat. Ceci est une triste réalité observable quotidiennement sur terrain.
 
La R.P.A. dans la fleur de ses quinze ans s’est  trouvée confronté au rouleau répressif du pouvoir CNDD-FDD. On peut dire que la radio s’est trouvée dans la posture d’un Mozart assassiné parce qu’après cette période de bons et loyaux services à la population burundaise, elle atteignait une phase cruciale pour elle où son expérience la menait à un tournant de maturité pour se consacrer véritablement à sa mission de « voix des sans voix ».
 
 
La R.P.A. fait penser à la nation évoquée par les paroles de l’hymne national de l’Abbé Ntahokaja, « warapfunywe ntiwapfuye, warahabishijwe ntiwahababukwa »,elle a fait preuve de résistance et de résilience pour continuer à œuvrer pour sa vision « d’une société juste, sans violence, solidaire et prospère ».
 
 
Profondément attaché à cet idéal, la R.P.A.s’est insurgée contre la tyrannie du pouvoir de Bujumbura et a décidé de continuer à informer la population burundaise qu’elles que soient la pénibilité des conditions dans lesquelles elle travaille. Nous saluons la bravoure des journalistes qui, jour et nuit, se sacrifient pour contrer le blackout de l’information imposé par la tyrannie sanguinaire de Bujumbura.
 
 
Faut-il rappeler au Gouvernement burundais que le droit à l’information est inscrit dans la constitution et les grands instruments juridiques régionaux et internationaux. La R.P.A fait sien le combat pour ce droit fondamental à l’émergence d’un Etat de droit. Quelques soient les épreuves traversées et à venir, la R.P.A. promet à ses auditeurs de ne jamais se soustraire à cette noble mission. Elle compte mener ce combat ardu en synergie avec toute personne éprise de son idéal en particulier et à son public en général. C’est ce combat qui nous conduira à la restauration de la paix et la réconciliation, préalables à la restauration de cet Etat de droit tant rêvé par tous.
 
 
A tous les tyrans qui croient mettre la parole destinée à la population sous le boisseau, nous leur disons «  vous aurez beau couper le signal des radios, les incendier, fermer les imprimeries…, votre combat est perdue d’avance ».
 
 
 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.