Une cargaison d’armes accoste clandestinement à Rumonge

mars 30, 2016 0 1942
Rate this item
(0 votes)
Une enquête RPA révèle l’arrivée le weekend dernier d’un bateau rempli d’armes qui a déchargé ses marchandises au port de Rumonge. Les militaires de la marine burundaise avaient interceptés le bateau dès son entrée dans les eaux territoriales, mais deux hauts gradés de l’armée sont intervenus pour libérer le bateau et son contenu. Depuis lors, la destination de ces armes est un mystère.
 
Selon des sources proches de la marine burundaise, un bateau chargé d’armes est entré dans les eaux territoriales en direction de Rumonge. N’étant pas au courant de l’arrivée de ce bateau, les militaires de la marine burundaise l’ont aussitôt intercepté. 
 
D’après nos enquêtes, deux hauts gradés de l’armée et de la police sont alors intervenus pour libérer le bateau. Nos sources disent avoir identifiés le Général Gervais Ndirakobuca surnommé ‘’Ndakugarika’’, chef de Cabinet du Président de la République chargé de la police, le Général de Brigade Audace Nduwumunsi surnommé ‘’Goliath’’ qui est Chef d’Etat-major Logistique au sein de l’armée ainsi que le Général de Brigade Marius Ngendabanka qui est chef d’Etat-major Interarmées adjoint. Par après, les ‘’marchandises’’ ont finalement été débarquées à Kagongo pour être ensuite acheminées dans les gradins du stade Mbuga à Rumonge.  
 
Selon nos informations, le Chef d’Etat-major de l’armée le Général-major Prime Niyongabo ainsi que le Colonel Ignace Sibomana en charge du renseignement au sein de l’armée (G2) avaient convoqué la veille, soit samedi 26 mars 2016, le Lieutenant Ngendakumana, un ancien des partis et Mouvements Politiques Armés (PMPA) avant leur intégration eu sein de l’armée. Les deux hauts responsables ont donné un ordre verbal à leur subalterne ainsi que cinq gilets de sauvetage, ce qui fait penser à certaines de nos sources que l’officier aurait été envoyé en mission pour accueillir le bateau et son contenu.
 
C’est ce lundi matin, selon toujours nos sources, que deux camions de la police militaire sont arrivés à Rumonge pour embarquer les armes. Des habitants de Rumonge nous indiquent que plusieurs hauts responsables ont passé la journée dans un hôtel appelé ‘’chez David’’ en réunions en concertations. 
 
Les marchandises ont finalement été débarquées dans la nuit de lundi à mardi dans les enceintes de l’ancienne Base des forces armées devenue Brigade Logistique. Nos sources révèlent que l’arrivée nocturne de telles armes a suscité des inquiétudes, d’autant plus que les militaires qui les ont débarquées des camions devaient auparavant remettre leurs téléphones.
 
Il s’agit du second lot d’armes à entrer dans les stocks de l’armée de manière aussi clandestine. Le précédent  bateau d’armes avait accosté à Migera, commune Kabezi dans la province Bujumbura. Ce jour-là, parmi les hauts gradés présents lors du débarquement se trouvait le Colonel Nyamugaruka, commandant de l’unité spéciale de l’armée chargée de la protection des Institutions dont le Président de la République.
 
Certains militaires s’inquiètent de la destination de ces armes et pensent qu’une grande partie est destinée à des personnes qui ne font pas partie de la FDN dont les jeunes ‘’Imbonerakure’’ du parti au pouvoir que l’ONU qualifie de milice.       
 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.