Les Imbonerakure de Mutaho se vantent de détenir des armes et des munitions

mai 12, 2016 0 2399
Rate this item
(0 votes)
Depuis des mois, des informations font état d’une milice composée de jeunes du parti au pouvoir CNDD-FDD notamment des démobilisés de l’ancien mouvement rebelle ainsi que de civils qui continuent de recevoir des formations paramilitaires. 
 
Les Imbonerakure de la commune Mutaho en province Gitega font ainsi la pluie et le beau temps depuis quelques semaines.
 
Ils vont même jusqu’à se vanter de détenir des armes ainsi que des tenues militaires aux déplacés du site de Mutaho qui font l’objet de menaces constantes des jeunes du CNDD-FDD. 
 
D’après nos sources, un certain Kassim, responsable des jeunes Imbonerakure dans cette commune, affirme haut et fort qu’il ne doute pas du « bien-fondé de cette mission assignée par le pouvoir ».
 
Ce Kassim qui gère la logistique d’armes et tenues militaires destinées aux Imbonerakure a affecté des jeunes qui assurent la garde de ces mêmes stocks, comme nous l’indique une de nos sources sur place : « il a eu 6 jeunes qui font la garde des stocks de fusils et tenues. Là où se trouvent ces stocks, on y monte une garde, et une ronde nocturne est obligatoire ».
 
D’autres informations en provenance des proches des Imbonerakure affirment que « ceux qui ne sont pas encore servis en armes vont l’être prochainement ».  Les armes et tenues distribuées à Mutaho  sont arrivées à bord de camionnettes dont les navettes sont très régulières à Mutaho depuis quelques semaines, affirment nos sources. 
 
A bord de ces véhicules, les habitants de Mutaho disent qu’ils ont pu reconnaître un certain Joseph NIYONZIMA surnommé ‘KAZUNGU’, agent renommé du Service National de Renseignement très actif dans les exécutions extrajudiciaires : « ceux qui ont déjà reçus les tenues militaire nous lancent avec arrogance qu’ils attendent des munitions. Ils nous ont révélés que les camionnettes que nous voyons circuler sont les mêmes qui ont acheminé les tenues et munitions. Nous avons aussi reconnu la camionnette du responsable du SNR à Gitega », nous révèle une source à Mutaho.
 
Les mêmes informations font état d’une formation paramilitaire en cours au vu et au su de toute la population : « les formations ont lieu sur les collines Nyangungu et Ryangabo où les Imbonerakure chantent des slogans d’avertissement. Ils font des parades militaires et des courses. Dans ces formations, ils portent des gourdins », rapporte un témoin.
 
Les responsables administratifs à Mutaho refusent de commenter pour le moment. En attendant, le nommé Kassim qui assure la coordination de ces milices à Mutaho a été promu au poste de brigadier communal de Mutaho. Il était vendeur au marché local avant d’être affecté à la commune. 
 
Les habitants de cette localité et particulièrement du site de déplacés de Mutaho ne dorment plus. Ils ont peur de l’objectif réel de ces formations paramilitaires à quelques mètres de leurs maisons.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.