Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Des Imbonerakure se substituent aux Forces de l’ordre

mardi, 14 mai 2019 08:13
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les motards de la ville de Gitega déplorent le comportement des Imbonerakure qui se substituent à la police pour les arrêter. Les motos saisies sont directement emmenées au bureau de la police et ne sont remises à leurs propriétaires qu’après versement d’une amende.

Ces Imbonerakure qui se substituent à la police arrêtent les conducteurs de motos tous les jours dans la ville de Gitega. Les motards qui exercent le métier de transport dans cette ville affirment que ces jeunes affiliés au parti Cndd-Fdd se font passer pour des clients pour les arrêter.

 

« Pour nous arrêter, ils font comme s’ils voulaient se déplacer. Quand tu t’arrêtes, ils viennent en courant pour saisir la moto et la confisquer. » Raconte un des motards

 

Selon toujours leur témoignage, ces motards sont souvent obligés de payer un pot-de-vin à ces Imbonerakure pour pouvoir travailler. « Il est difficile d’identifier ces Imbonerakure car ils ne portent pas de badges. Mais lorsque tu leur donnes un pot-de-vin, ils te rendent la moto. »

 

Lorsque ces Imbonerakure parviennent à emmener la moto au bureau de police, son propriétaire doit verser une amende de 100.000 francs burundais pour récupérer sa moto. Révoltés, ces conducteurs de motos demandent que cette persécution prenne fin.

Lu 139 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 mai 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 277 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha