Le choléra fait des ravages au camp de réfugiés de Nakivale

août 14, 2019 337
Rate this item
(0 votes)

Une toxi-infection du choléra fait rage dans le camp de réfugiés de Nakivale situé en Ouganda. En moins de trois semaines, ce fléau a déjà emporté la vie de 3 personnes. Aujourd’hui, les réfugiés burundais de ce camp craignent pour leur santé et lancent un cri d’alarme.

 

Cette maladie de choléra s’est manifestée dans le camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda depuis trois semaines. Elle est apparue en premier lieu dans le village de Nyaruguru. Selon les habitants de cette localité, un groupe de médecins a déjà été dépêché par le HCR pour faire face à ce fléau.

 

 « Le choléra est signalée dans le village de Nyarugugu depuis trois semaines. Un groupe de médecins est déjà sur place et prend déjà en charge les personnes infectées par cette maladie. »

 

Même si cette maladie n’a pas encore atteint la localité où vivent les burundais, les réfugiés craignent l’ampleur de cette maladie. Notre source à Nakivale indique qu’au moins trois cas de décès ont été enregistré. La même source fait savoir que ce mardi 13 Août, quinze personnes ont nouvellement attrapé le choléra.

 

« Au village de Nyarugugu, j’ai vu moi-même aujourd’hui 15 personnes qui recevaient les premiers soins de la part des médecins. Jusqu’à présent, on enregistre 3 personnes déjà mortes. »

 

Suite à l’ampleur de cette maladie, les activités ont été interrompues à l’école primaire de Nyarugugu par précaution.

Entre temps, Douglass Tumusiime, responsable de l’organisation Senior Protection Officer, SPO en sigle, fait savoir que de nouvelles mesures vont être arrêtées pour éradiquer cette épidémie.

 

Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.