Découverte de deux corps en Mairie de Bujumbura et à Mwaro

Un corps d’un homme qui n’a pas été identifié, a été retrouvé ce jeudi matin près de la Cathédrale Régina Mundi se trouvant en mairie de Bujumbura. Selon les témoins, le corps de  la victime était couvert des plaies.

Ce cadavre a été aperçu en premier lieu par de gens qui se rendaient ce jeudi 24 septembre au culte matinal à la cathédrale Regina Mundi. Ceux qui ont reconnu la victime disent qu’il s’appelait Déogratias et travaillait comme chauffeur des bus du transport en commun opérant au centre-ville de Bujumbura. Selon les témoins qui ont vu ce cadavre, la victime avait été torturée avant d'être achevée et sa langue avait été coupée.

« Il avait des blessures au visage, sur la tête ainsi que sur les bras. Il a été torturé très sérieusement à tel point qu’il était méconnaissable à cause des blessures qui se trouvaient partout sur son visage. »

Selon toujours les témoins, la victime portait des habits qui étaient aussi déchirés ce qui laisse croire qu’avant d’être tué il aurait tenté de résister à ses bourreaux. Tout près de sa tête, une grosse pierre y avait été déposée. Les mêmes témoins pensent que le défunt aurait été tué ailleurs. L’homme assassiné était natif de la commune Mugamba en province Bururi et habitait la zone Musaga.

Vers 7 heures 30 minutes, les policiers de la protection civile ont transporté le corps vers une destination qui n’a pas été communiquée.

La rédaction de la RPA a essayé de contacter Jimmy Hatungimana maire de la ville de Bujumbura mais sans succès.

Des hommes armés ôtent la vie à un paisible jeune garçon de Mwaro

Un jeune garçon de la colline Rutyazo commune Kayokwe de la province Mwaro a été tué par balle la nuit du 23 septembre. La victime s’appelait Pavela Niyomwungere, un élève de la 8ème année à l’école fondamentale de Rutyazo.

Selon des sources sur place, le garçon était allé puiser de l’eau quand sur le chemin de retour, il a croisé des hommes armés d’un fusil qui ont mis fin à ses jours. Ces hommes n’ont pas été identifiés. Des sources policières indiquent que 3 personnes ont été arrêtées pour raisons d’enquêtes.