Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Makamba : Un habitant de Nyanza-Lac mort tué par des policiers

Makamba : Un habitant de  Nyanza-Lac mort  tué  par des policiers

Ce 04 juin, des disputes se sont produites entre des policiers et des conducteurs de motos de Nyanza-Lac, en province Makamba.  Selon des témoins sur place, les policiers voulaient saisir une moto d’un citoyen, ce que les gens sur place n’ont pas accepté.

Les mardis en fin de journée, les policiers ont l’habitude d’aller sur le parking des motos se trouvant près du marché de la localité dite Mukubano, dans le centre de Nyanza-Lac.

Selon une source locale, ce mardi 04 juin, un policier a sauté sur une moto pour s’en emparer. Le conducteur  de la moto a refusé et ils ont commencé à se battre. Voyant  que la situation devenait compliquée, le motard  a laissé la moto et a pris fuite, le policier nommé Bizimana a tiré sur lui. « Il y a eu  une confrontation. Le motard a refusé de lâcher la moto. Le motard a finalement constaté que le policier  avait beaucoup de force et a décidé de s’enfuir. Le policier a tiré et les balles ont atteint une autre personne qui est morte sur le champ. » Raconte un témoin oculaire.

La victime était un habitant de la commune Nyanza-Lac nommé Jean-Bosco Dukundane, précise notre source. A la suite de  cet assassinat, la population s’est révoltée, voulant se faire justice.   « Les gens ont lancé des pierres sur les policiers et ces derniers ont continué à tirer en l’air et ont quitté les lieux sur les  motos. »

Des sources dignes de foi indiquent que le policier qui a commis le crime est déjà incarcéré et ce mercredi 05 juin, des habitants de Nyanza-Lac y compris la famille du défunt ont fait un sit-in devant le bureau de la police, ils voulaient que la police leur montre le policier qui a tué le leur. La police les a tranquillisés et leur a demandé de rentrer pour enterrer le disparu. D'ajouter que des enquêtes sont déjà amorcées.

Ce n'est pas la première fois que cet incident se produit au vu et au su des autorités policières au niveau communal et provincial, déplorent les habitants de Nyanza-Lac qui demandent que ce dossier soit jugé dans un procès de flagrance.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 118 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech