Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Seulement onze corps de militaires burundais tombés dans l’attaque de Ceel Baraf ont été découverts jusque ce mardi

Onze  corps de militaires burundais  tombés dans l’attaque de  Ceel Baraf  le 3 mai  ont été déjà découverts  durant  l’opération qui a débuté ce lundi. Ces restes de corps sont, par la suite, transférés à Mogadiscio où  pourrait se dérouler l’opération d’identification de ces restes. Cependant, cinq  des sept corps découverts il y’a plus d’un mois ne sont pas encore identifiés.

Ce mardi au deuxième jour de l’opération de recherche des restes  des corps des militaires burundais morts dans l’attaque des islamistes-el Shabab contre  la  base  de Ceel Baraaf  au début du mois de mai cette année, les restes de sept militaires  ont été découverts. Ces restes découverts ce  mardi s’ajoutent à quatre autres qui avaient été découverts lundi. 

Depuis le début de l’opération ce lundi,   les restes de onze militaires ont été découverts. Ces  restes ont été envoyés à Mogadiscio pour attendre l’identification par ADN. 

Selon notre source,  certains militaires avaient été enterrés dans des fosses communes. Des drones de militaires  blancs aident dans l’opération d’identification des lieux où se trouvent les corps, précise notre source.

L’attaque des islamistes somaliens contre la base des militaires burundais de Ceel Baraaf a fait plus de 35 morts dans les rangs des  militaires burundais.

Avant l’opération en cours, sept corps avaient été découverts et seulement deux  militaires ont pu être identifiés. Il s’agit d’un militaire qui a succombé de ses blessures dans les mains de ses frères d’armes mais aussi d’un commandant bataillon dont les restes avaient été découverts dans l’opération de la recherche qui avait été menée mi-mai sur la base abandonnée de Ceel Baraaf.

Jusqu’ici, notre source  ignore si  l’identité de cinq autres militaires dont les restes ont été découverts auparavant n’a  été  connue ou si l’on attend encore de déclarer close l’opération de recherche ce qui permettrait d’organiser  officiellement  l’enterrement de   tous les restes qui  auront été  retrouvés.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 467 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech