Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Cibitoke : Le gouvernement fait la sourde oreille aux cris des rapatriés privés de leur paquet retour

Cibitoke : Le gouvernement fait la sourde oreille aux cris des rapatriés  privés de leur paquet retour

Des centaines de rapatriés de la République Démocratique du Congo, originaires de la province de Cibitoke, viennent de passer à peu près 3 semaines errant dans la nature sans aucune assistance. A leur arrivée, ils n’ont pas eu droit au paquet retour octroyé par le  HCR  sur décision du ministre de l’intérieur. Dans des conditions très précaires, ils demandent au gouvernement de leur remettre l’assistance du HCR.

 Recroquevillés sous les arbres, les Burundais rapatriés de la République Démocratique du Congo qui ont été acheminés dans les différentes communes de la province de Cibitoke, sont dans une situation très pénible et misérable. Depuis leur rapatriement en date du 17 Septembre cette année, ils n’ont eu aucune assistance. Le HCR leur avait donné le paquet retour mais  ce dernier leur a été retiré sur ordre  du ministre de l’intérieur, Martin Niteretse.

Ainsi, la décision  de cette autorité les a laissés démunis,  cette assistance octroyée par le HCR devait les aider à commencer leur nouvelle vie au pays. Là où ils se trouvent dans les rues, des parents pleurent en disant que leurs enfants vont mourir de faim parce qu’ils n’ont rien à leur donner. ‘’Mon enfant est en train de prendre les miettes qui restent dans la marmite vide car je n’ai pas de nourriture à lui donner. Depuis le matin, il n’a rien mangé’’, dit une mère d’un enfant de 3 ans en suppliant les journalistes de plaider pour eux afin que les autorités du pays leur rendent l’assistance du HCR.

Ces rapatriés forment en tout plus de  230 familles. En plus de la famine, ils sont menacés par le froid. Ils n’ont pas d’abri alors que c’est la saison des pluies. ‘’Nous mourrons de faim. Et voilà la pluie va bientôt tomber alors que nous dormons sous des manguiers. Nous vous en supplions, plaidez pour nous.’’ Ajoute un autre rapatrié.

Nous n’avons pas pu avoir la réaction du Directeur général chargé du rapatriement des réfugiés au sein du ministère de l’intérieur du pays Nestor Bimenyimana.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 208 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech