Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le mazout, une denrée rare à Bujumbura depuis plus de 10 jours.

Persistance de la pénurie de  Mazout à Bujumbura, la capitale économique du Burundi. Les utilisateurs de  ce carburant s’étonnent de cette  pénurie alors que  le ministère en charge de l’énergie avait annoncé que ce problème avait déjà trouvé une solution,  il y a de cela plus de 10 jours.

Un utilisateur de carburant de type  mazout se lamente car il vient de passer des jours à la recherche de ce carburant sur les différentes stations-services de la ville de Bujumbura mais en vain.

Pourtant  dans son discours du 19 août 2021, Léonidas SINDAYIGAYA, le porte-parole du ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines, avait annoncé que le problème de pénurie de carburant était résolu tout en expliquant que les stocks sont suffisants et que le problème résidait dans une mauvaise distribution. « Le ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines voudrait porter à la connaissance du public ce qui suit : primo, la quantité des produits pétroliers dans les stocks, les importations en cours, les produits en commande sont suffisants au niveau national. Deuxièmement, l’apparente pénurie qui s’observe sur le territoire résulte de quelques défaillances dans le circuit d’approvisionnement de ces produits », a dit Léonidas Sindayigaya. 

Nos sources doutent de la véracité de ces  explications du ministère car depuis plus de 10 jours il s’observe toujours  la pénurie du gasoil. Elles demandent au ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines de donner la vraie raison de ce manque de carburant au Burundi et le pourquoi  ils ne parviennent pas à trouver une solution durable à ce problème. « Le ministère de tutelle avait annoncé, il y’a une semaine et demi, que la pénurie de mazout allait être résolue car les stocks de carburant sont pleins. Alors si c’est le cas, quel est le problème qui cause cette pénurie dans la ville de Bujumbura et partout dans le pays? Que le ministre puisse également bien déterminer la station-service qui peut encore servir le mazout pour que tous les citoyens s’y dirigent », martèle notre source.

A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas pu joindre le ministère en charge de l’énergie pour qu’il s’exprime là- dessus.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 123 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech