Favoritisme dans l’octroi des cartes de restauration à l’université du Burundi

décembre 13, 2018 2151
Rate this item
(0 votes)

Les étudiants de l’université du Burundi dénoncent le deux poids deux mesures appliqué par les autorités rectorales. Des cartes de restauration ont été données à des étudiants qui ne devraient pas en avoir, conformément au règlement académique. Ils demandent d’être traités de la même manière.

L’exemple des étudiants qui possèdent de manière injuste ces cartes de restauration est celui de 4 étudiants : Onésphore Habonimana, Léonidas Bacamurwanko, Diomède Yamuremye tous du 2ème baccalauréat faculté Français à l’IPA et un nommé Vianney Twizerimana lui aussi du 2ème baccalauréat faculté Kirundi-Kiswahili à l’IPA.

 

Les étudiants contactés dénoncent ce favoritisme. « Ces derniers jours, nous observons certains étudiants qui possèdent des cartes de restauration alors qu’ils ne devront pas en avoir. Nous savons que pour avoir cette carte de restauration, l’étudiant doit être de la 3ème année baccalauréat, donc ce n’est pas tous les étudiants qui en bénéficient car ces critères de choix doivent être appliqués. Mais nous constatons des étudiants du 2ème baccalauréat qui en possèdent, ce qui frustre d’autres étudiants du 1èr et du 2ème baccalauréat. »

 

Ces étudiants demandent que le règlement soit respecté pour tous, pour éviter tout favoritisme. « Ce que nous demandons, c’est qu’on donne ces cartes à ceux qui les méritent et que la loi soit respectée par et envers tous. Si on veut les donner à ceux de la 2ème ou de la 1ère qu’on les distribue à tous les étudiants sans distinction aucune. »

 

Les 4 étudiants ne sont pas les seuls à avoir reçu frauduleusement ces cartes de restauration, selon notre source.

Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.