Recrudescence du choléra en mairie de Bujumbura

septembre 16, 2019 202
Rate this item
(0 votes)

Six nouveaux cas de la cholera ont été identifiés ce week-end en mairie de Bujumbura. Vu son rythme de propagation de ces derniers jours, les prestataires de santé craignent que cette maladie ne fasse tâches d’huile sur tout le territoire national. Ils demandent au ministère de la santé d’agir le plus tôt possible pour limiter les dégâts. 

Depuis vendredi à ce lundi, les animateurs communautaires de santé en mairie de Bujumbura ont identifié 6 nouveaux cas de choléra. Cet animateur communautaire affirme également qu’une personne est déjà morte suite au cholera. « En tant qu’animateurs communautaires, nous avons recensé au moins six cas de choléra. C’est à dire trois personnes de la zone Kamenge dans les quartiers Kavumu et Songa, deux de la zone Ngagara dans le quartier 9, et une personne du quartier Jabe. Parmi elles, une personne a déjà rendu son âme en zone Ngagara. »

 

Vu son rythme de propagation, les prestataires de santé craignent que cette maladie ne touche un grand nombre de personnes de la mairie de Bujumbura en proie au manque d’eau potable. Les animateurs communautaires demandent au ministère de la santé d’agir le plus tôt possible pour limiter les dégâts. « Nous avons une grande inquiétude parce que cette épidémie peut se propager sur tout le territoire de la mairie. Nous remarquons de la saleté et le manque d’eau potable en mairie de Bujumbura. Les autres quartiers non encore atteints par cette épidémie, d’un moment à l’autre, peuvent enregistrer de nouveaux cas de choléra », insiste un animateur de santé.

 

A ce propos, la rédaction a tenté de joindre Dr Thaddé Ndikumana, ministre de la santé publique, mais sans succès

Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.