Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des agents de la police accusés de commettre des vols nocturnes dans la zone Nyakabiga

Des agents de la police accusés de commettre des vols nocturnes dans la zone Nyakabiga

Il se remarque une multiplication des cas de vols nocturnes dans la
zone Nyakabiga en Mairie de Bujumbura depuis quelques jours. La
population de ladite zone fait savoir que les auteurs de ces vols sont
certains agents de la police Nationale.
Ces actes de vols sont commis surtout sur la route qui sépare le quartier 2 et le
quartier 3 de la zone Nyakabiga, plus précisément de la 9 ème jusqu’à la 14 ème
avenue. Selon les habitants de la localité qui se sont entretenues avec la RPA, les
auteurs de ces vols se déplacent souvent à bord d’un véhicule de type Probox
pendant les heures avancées de la nuit. Ces personnes, qui portent des tenues
militaires, braquent une arme sur les passants, exigeant de leur donner tout ce
qu’ils ont. L’un des auteurs de ces vols aurait été déjà identifié par ses victimes.
« Il y a un groupe de policiers ici dans la zone Nyakabiga qui fait la pluie et le
beau temps. Quand ils te croisent pendant la nuit, ils te suivent et te demandent
de leur donner tout ce que tu as sur toi. Parfois ces policiers travaillent en
équipe de cinq à six personnes. L’un d’entre eux a été identifié, il s’appelle
Athanase. Ce même Probox a récemment poursuivi l’un de mes amis, c’était
vers 2 heures du matin. Ces policiers l’ont dépouillé de tout ce qu'il avait sur
lui. Ils portaient la tenue de la police burundaise et certains d’entre eux ont été
identifiés. Nous les voyons souvent au bureau de la zone Nyakabiga. C’est
ainsi que le policier Athanase a été identifié. »
Le véhicule Probox utilisé par ces personnes n’a pas de plaque
d’immatriculation, précisent nos sources de Nyakabiga. « Ils utilisent un
véhicule sans plaque d’immatriculation car ici au Burundi des véhicules
circulent sans immatriculation, c’est devenu monnaie courante. Même la police
n’arrête presque plus ces véhicules sans plaque. La plupart des véhicules de la
police n’ont pas non plus de plaques d’immatriculation, pareil pour certains de
l’armée, ainsi que ceux du service national de renseignement. Quand tu
demandes pourquoi ces véhicules n’ont pas des plaques, ils te répondent que
c’est sans doute un véhicule d’une personne influente dans le régime en place.
C’est vraiment dommage. »
La population de la zone Nyakabiga demande à l’administration locale
d’intervenir et rétablir la sécurité dans cette localité de la capitale économique.
La RPA n’a pas encore pu joindre l’administrateur de la commune Mukaza
Rénovat Sindayihebura pour s'exprimer à ce propos.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 150 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech