Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Bujumbura : La pénurie du sucre persiste

Bujumbura : La pénurie du sucre persiste

Certaines localités de la capitale économique font face à un manque de sucre depuis plus plusieurs mois. Les  habitants  de ces localités de la mairie de Bujumbura s’inquiètent de la situation. Pourtant, les autorités  ne cessent d'affirmer  l'abondance de ce produit de première nécessité. 

La persistance de la carence du sucre en mairie de Bujumbura devient inquiétante pour les habitants de certains quartiers. Ces derniers  révèlent qu’ils viennent de passer  plus de 4 mois sans être approvisionnés en sucre et si jamais ça arrive, ils ne reçoivent que de petites quantités vendues en un lapse de temps. Les habitants la zone Bwiza de la commune Mukaza (centre de la ville de Bujumbura)  font savoir qu’ils tendent même à l’oublier.

‘’Ce qui est vraiment affligeant est que le gouvernement ne cesse d’affirmer que le sucre est abondant’’, déplore un habitant de la zone Bwiza qui ajoute qu’ils avaient  espoir que ce problème de sucre allait trouver une solution après la hausse du prix.

Même situation  dans les quartiers du nord de la ville de Bujumbura. Les habitants de la  zone Cibitoke en commune Ntahangwa eux  parlent de trois mois de carence de sucre. Et depuis la hausse du prix du sucre, la situation a empiré, indique un habitant de Cibitoke

 ‘’Comment  se fait-il que le gouvernement affirme que la production du sucre a été bonne  et que cette denrée  se raréfie de plus en plus du jour au lendemain. ‘’ S’interrogent  des habitants de la capitale économique qui demandent au gouvernement de résoudre définitivement ce problème de  pénurie du sucre qui se répète régulièrement depuis plusieurs années déjà.

Le prix du sucre a été revu à la hausse le 27 juillet 2023. Un kilo de sucre est passé de 2500 BIF à 3300 BIF, soit une augmentation de 800 BIF. Cette hausse avait été approuvée par le conseil des ministres du 7 juin 2023. La Société Sucrière de Moso (SOSUMO) disait travailler à perte.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1389 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech