Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Bujumbura: Les grosses coupures se raréfient à nouveau dans les institutions financières

Bujumbura: Les grosses coupures se raréfient à nouveau dans les institutions financières

 Depuis deux semaines, les détenteurs de comptes bancaires signalent un  manque de billets de cinq et de dix mille dans les banques commerciales et micro finances. Les clients de ces institutions financières comme des commerçants qui ont de temps en temps besoin de retirer de gros montants sont indisposés à déplacer de grosses sommes d’argent en petites coupures, mais aussi la scène attire davantage les brigands.

Les usagers des services bancaires surtout ceux qui effectuent les retraits en grosses sommes d’argent  se plaignent. Ils sont servis en billets de petites coupures de deux mille et mille francs, qui ne leur favorisent guère à transporter. Des sacs et emballages volumineux à contenir ces billets stimulent les prédateurs, explique cet habitant de Bujumbura. « Je suis un client de l’INTERBANK. Si j’ai besoin de retirer  cinq, dix millions ou encore plus, ils ne me servent que les billets de mille francs et deux mille francs. Dans ce cas, je suis obligé d’emporter cet argent dans un gros sac. Et cela nous cause de problèmes, surtout que des bandits deviennent intéressés par ces sacs volumineux.»

Les débiteurs de leurs comptes  s’interrogent sur la cause de cette carence de gros billets. « Ce 13 février,  je me suis rendu à la banque pour retirer un montant de 25 millions et on m’a servi en billets de deux mille francs. Imaginez-vous transporter une telle somme en petites coupures. Nous ignorons la cause, » ajoute une autre source de la capitale économique.

Les usagers des services bancaires demandent  à la Banque Centrale de résoudre ce problème non moins important, et ainsi  disponibiliser ces billets de cinq et de dix mille francs.

Nous n’avons pas pu  avoir la réaction des responsables de la Banque Centrale de la République.

Le problème de pénurie de grosses coupures au Burundi a commencé avec leur démonétisation en juin 2023 mais la situation avait fini par redevenir normale. A cette époque, la Banque Centrale n’avait pas aussi donné les raisons de ce manque de gros billets.

 

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1314 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech