Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Burundi, grand pays débiteur de l’EAC

 Burundi, grand  pays débiteur de l’EAC

Le Soudan du Sud et le Burundi  sont depuis longtemps connus comme  les plus grands  débiteurs  de la communauté est africaine. Le Sud Soudan vient  toutefois de se débarrasser de ce  qualificatif. Le  Sud Soudan a versé ses arriérées de cotisation cette semaine dernière, a précisé le  député régional  Kim Gai Ruot Duop  à une radio Sud Soudanaise.

 '’ Je tiens à  informer notre public que  la République Sud  Soudanaise  a remis cette semaine un montant équivalent de 7,2 millions de dollars  à la communauté. Ce qui signifie que désormais  le Soudan du Sud n’a plus de dette envers  cette organisation régionale.’’ A déclaré Ruot Duop, lit-on dans un article publié par la radio  Eye Radio.

Le   Sud  Soudan tout comme le Burundi  devait à la  communauté  des arriérés de l’année dernière soit 7.2 millions de dollars qui sont la contribution annuelle de chaque pays membre  plus la contribution de l’année en cours  qui devrait prendre fin en juin prochain.

Selon  cet  article publié par la radio Sud Soudanaise le 09 du mois courant, le mercredi 08 novembre, certains législateurs de l’Assemblée Législative de l’Afrique de l’Est  au Kenya ont  recommandé  la cessation de l’adhésion des  pays qui ne remplissent pas leurs obligations  envers la communauté. Cette approche  serait également soutenue par les députés Ougandais, selon Eye Radio.

Dans son article du  15 octobre, The East Africain avait lui écrit que dans un rapport déposé au Parlement du Kenya, la commission de l'intégration régionale recommande une révision du traité de la Communauté de l’Afrique de l’Est  afin de permettre aux contributions d’États partenaires d'être basées sur leur capacité de payer et à ceux qui paient davantage d'avoir un droit de veto. Il a également appelé les États partenaires fondateurs de l'EAC à envisager de payer les contributions dues au Soudan du Sud et au Burundi dans l'esprit du grand frère.

Selon The East Africain,  les argumentations des députés qui proposent cette révision  sont que  les députés de ces pays qui ne contribuent pas  consomment  des centaines des dollars  chaque fois qu’ils se rendent dans des séances à  Arusha  et  perçoivent mensuellement des salaires alors que leurs pays ne  contribuent pas.

Le Sud  Soudant vient de s’acquitter de ces dettes  au moment où  son Président s’apprête à assumer la présidence de la communauté. Salva Kir devrait remplacer Ndayishimiye dans les deux semaines à venir. Le sommet des chefs d’Etats devrait avoir lieu à Arusha du 23 au 24  de ce mois.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 480 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech