Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Journée internationale des réfugiés, une triste journée pour les réfugiés burundais de la sous-région.

Journée internationale des réfugiés, une triste journée pour les réfugiés burundais de la sous-région.

Le 20 Juin de chaque année, le monde célèbre la journée dédiée aux réfugiés. Etablie par les Nations Unies, la journée met en lumière la persévérance et le courage des personnes  contraintes  à l’exil pour échapper au conflit ou à la persécution. Au 31 du mois dernier de mai, le HCR avait sur  ses listes  261 200 burundais réfugiés dans 4 pays de la sous-région, le Rwanda, la RDC, l’Ouganda et la Tanzanie.

Dans leurs  différents  pays d’accueil, les réfugiés burundais sont  persécutés jusqu’à être assassinés. La journée internationale dédiée aux réfugiés est une occasion pour eux disent-ils de manifester leur tristesse suite  à ces dures conditions de vie.

 

La République Démocratique du Congo héberge plus de 44 mille burundais. Vivant dans une insécurité permanente, bientôt deux mois que des milliers de burundais  se trouvant dans le camp de Lusenda (dans le territoire de Fizi à l’Est de la RDC) sont aussi privés d’assistance alimentaire. 

‘’Il n’y a pas de sécurité dans le territoire de Fizi. Des éléments de l’armée régulière FARDC et plusieurs groupes armés dont les Maï -Maï s’affrontent souvent et certains parmi eux  campent tout au autour du camp’’, nous a confiés  un des burundais réfugiés à Lusenda avant d’ajouter que ces différents groupes armés commettent plusieurs exactions à l’endroit des réfugiés ; des réfugiés qui ne bénéficient plus depuis plusieurs semaines d’assistance alimentaire. ’ La journée dédiée aux réfugiés arrive aussi au moment où nous venons de passer deux mois sans avoir aucune assistance alimentaire. Nous risquons aussi  d’attraper les maladies des mains sales car ça fait 9 mois qu’on ne nous donne pas de savons.’’ 

Ces  burundais réfugiés  en RDC font également savoir qu’ils ont un accès difficile aux soins de santé. 

La CBDH-VICAR plaide pour le respect des droits des réfugiés

A cette situation décrite par les réfugiés du camp Lusenda, la coalition burundaise des défenseurs des droits des réfugiés ajoutent celle des burundais réfugiés au Malawi et en Ouganda.  ‘’En Ouganda au moins 12 burundais ont été déjà assassinés en une année et demie’’,  déplore Léopold Sharangabo, vice-président de la CBDH-VICAR. Le  Malawi  est quant à lui cité parmi les pays qui prennent des mesures qui déstabilisent les réfugiés. ‘’Au Malawi, ils exigent  tous les réfugiés à quitter les milieux urbains et aller dans des camps des réfugiés. ‘’

Le problème commun à tous les réfugiés  se trouvant dans  différents pays d’Afrique est l’insuffisance de la ration alimentaire. Celle-ci  ayant été réduite à maintes reprises.

A l’occasion de cette journée internationale dédiée aux réfugiés, la CBDH-VICAR  interpelle  donc la communauté internationale dans son ensemble et les partenaires du Haut-Commissariat pour les Réfugiés en particulier pour qu’ils suivent de près cette situation  alarmante des  réfugiés burundais. La coalition burundaise des défenseurs des droits des réfugiés demande enfin aux pays qui hébergent ces réfugiés  de respecter la convention  relative au statut  des réfugiés.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1121 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech