Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Kirundo: Levée de la mesure interdisant la circulation des marchandises

Kirundo: Levée de la mesure interdisant la circulation des marchandises

Après 12 jours d’interdiction de vente des cultures non périssables en dehors de la province de Kirundo, le gouverneur a de nouveau accepté la libre circulation des marchandises.  Mais, l’obtention de son autorisation est toujours une condition sine qua non. 

 

Depuis ce mercredi, les récoltes peuvent être vendues par des commerçants en dehors de la province de Kirundo moyennant une autorisation du gouverneur. Dans un communiqué relatif à cette mesure, Albert Hatungimana, le gouverneur de Kirundo dit que cette autorisation doit être sollicitée par un commerçant, un jour avant son opération.  ‘’Cette autorisation va être utilisée une seule fois’’, selon les recommandations du gouverneur Hatungimana,  et ‘’doit clarifier également les quantités  à vendre.’’ 

Et pour les commerçants en provenance de la Mairie de Bujumbura venus pour s’approvisionner, Albert Hatungimana précise dans son communiqué qu’ ’’une autorisation signée par le Maire de la ville doit être présentée.’’ 

Selon ce communiqué toujours, le chargement des marchandises  n’est permis que dans un intervalle compris entre ‘’6h du matin et 18h’’ seulement. Il est également interdit de changer l’itinéraire signalé par le commerçant au moment de la demande d’une autorisation. En cas de panne du véhicule destiné à transporter les marchandises  ’’l’administration  provinciale  doit être avisée avant de changer de véhicule.’’ 

Concernant les grossistes qui approvisionnent des institutions regroupant plusieurs personnes comme les prisons ainsi que les camps policiers et militaires, le gouverneur Albert Hatungimana communique qu’‘’ils doivent exhiber des preuves qui détaillent l’obtention de ce marché’’. ‘’L’identité de celui qui fera le chargement de ces vivres doit aussi être signalé’’, renchérit le communiqué signé ce 21 juin.

Aux directeurs des écoles à régime d’internats qui veulent s’approvisionner, il leur est recommandé ’’de se munir d’une attestation de service délivrée par un DPE et une autorisation du gouverneur détaillant la quantité souhaitée.’’

 Même si la suspension de l’octroi de cette autorisation par le ministre de l’intérieur concernait certaines cultures non périssables, la nouvelle mesure du gouverneur de Kirundo parle également d’autres vivres qui nécessiteront désormais une autorisation.   L’on citera par exemple l’exportation des fruits dans les pays frontaliers qui, dès ce 21 juin 2023, va être conditionnée par l’obtention d’une autorisation du gouverneur.  

Autre nouvelle mesure, c’est le chargement des poissons pêchés dans le Lac Rweru qui ne se fera plus pendant les heures de la soirée. 

Ce communiqué du gouverneur de Kirundo vient après celui du ministère de l’intérieur sorti il y a une dizaine de jours. Ce ministère avait déclaré la suspension de l’octroi de l’autorisation de collecte et d’achat des vivres entre différentes provinces du pays durant une période de 12 jours à partir du 8 juin 2023. 

’Celui qui sera surpris en train de faire la collecte des vivres tels que le maïs, le sorgho, les arachides, le riz, le haricot et le petit pois sera sévèrement sanctionné’’, précisait le communiqué signé Martin Niteretse  le ministre de l’intérieur.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 178 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech