Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’AMSTEL passe du simple au double en seulement un mois

L’AMSTEL passe du simple au double en seulement un mois

A Bujumbura, la capitale économique du Burundi, certains produits BRARUDI ont quasi disparu de la circulation. C’est notamment l’AMSTEL. Ceux qui ont la chance d’en avoir les vendent à des prix exorbitants et pas à n’importe qui.

Il y a plusieurs mois de cela que les boissons BRARUDI se sont raréfiées en Mairie de Bujumbura, et plus particulièrement l’AMSTEL. Un constat qui se remarque même sur les dépôts qui en limite la quantité à acheter. « Les mégas ont un nombre de casiers qu’ils ne dépassent pas par personne. Chaque tenancier a droit à trois casiers d’AMSTEL, 5 casiers de PRIMUS et quatre casiers de FANTA. C’est comme ça que ça se passe aujourd’hui. » S’est plaint un commerçant de bière.

Comme conséquence, la bière AMSTEL n’est réservée qu’aux clients les plus fidèles.  « Dans certains bars, aucun passant ne peut s’aventurer et demander l’AMSTEL. C’est vendu à la sélecte. Et même les habitués l’achètent à 4 000 francs la bouteille. »  Témoigne notre source basée au sud de la capitale économique du pays.

Selon un des tenanciers qui s’est confié à la RPA, ils préfèrent vendre en cachette cette boisson pour ne pas s’attirer les foudres des administratifs qui ne veulent pas comprendre qu’ils sont, eux aussi, contraints de majorer les prix pour ne pas travailler à perte vu qu’ils continuent de payer les impôts alors qu’ils ne travaillent presque plus.

Et comme toujours, ceux qui paient les pots cassés sont les citoyens lamda qui se voient obligés d’acheter la bouteille d’AMSTEL à un prix exorbitant.  « Les boutiquiers qui n’ont pas accès aux dépôts ou Mégas sont obligés, eux aussi, de revoir les prix à la hausse puisqu’ils achètent au détail. Donc, on se retrouve à acheter une seule bouteille d’AMSTEL à 5, voire 7 000 francs burundais. »

Le prix officiel d’une bouteille d’AMSTEL est de 3 500 francs burundais. D’où les consommateurs des boissons BRARUDI demandent au gouvernement de faire tout son possible pour que ces dernières soient de nouveau disponibilisées et à des prix abordables.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 624 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech