Intolérance politique à l’Université du Burundi

715
Rate this item
(0 votes)

Un étudiant de l’université du Burundi, campus Mutanga, a été attaqué par un groupe des étudiants affiliés à la milice imbonerakure du CNDD-FDD de ce campus, dans la nuit de ce jeudi. Cet étudiant est victime de son appartenance au parti CNL.

C’était la nuit de ce jeudi vers minuit, quand un groupe des jeunes Imbonerakure de l’Université du Burundi campus Mutanga, en possession des gourdins et de fer à béton dirigé par Emile Ndayisenga, a attaqué dans sa chambre, l’étudiant Egide Mperejimana de la 3ème année faculté d’économie.

 

Selon toujours nos sources, ce groupe des Imbonerakure a commencé à frapper à sa porte lui exigeant d’ouvrir. Egide Mperejimana n’a pas répondu à leur demande car, il les avait déjà reconnus. Après avoir refusé de leur ouvrir la porte, précisent nos sources, ce groupe d’Imbonerakure a décidé de fermer de derrière la porte de sa chambre, lui enfermant à l’intérieur.

 

Le matin de ce vendredi, le délégué de la faculté d’économie a demandé les clés pour ouvrir la porte où l’étudiant Egide Mperejimana est enfermé sur demande de ce dernier.

 

Certains étudiants de l’Université du Burundi indiquent que les mobiles politiques sont derrière ces menaces car Egide Mperejimana est membre du parti CNL. Les étudiants plaident pour la sécurité de leur camarade.

 

Il y a trois jours à la même université, un autre étudiant du nom de Jean de Dieu Nkunzimana membre aussi du parti CNL, a été battu par les Imbonerakure l’accusant de faire des réunions non autorisées. Pour le moment, cet étudiant est détenu au cachot de la police judiciaire de Jabe en zone urbaine de Bwiza.

 

La rédaction n’a pas pu joindre les autorités de l’université du Burundi pour s’exprimer sur tout cela.

Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.