Kayogoro : Des imbonerakure tabassent les habitants non-membres du parti au pouvoir

janvier 03, 2017 1300
Rate this item
(0 votes)
A Makamba, la population de la zone Bigina en commune Kayogoro s’insurge contre l’attitude des Imbonerakure du CNDD-FDD qui malmènent les militants d’opposition. Dimanche dernier, plusieurs personnes ont été tabassées au moment où le président du Sénat s’était rendu sur la colline Gatwe pour souhaiter les vœux du nouvel an aux membres du CNDD-FDD de ladite localité.
 
Selon des sources sur la colline Sampeke, zone Bigina dans la commune Kayogoro, les Imbonerakure arrêtaient systématiquement tout passant qu’ils frappaient, avant de lui dérober des biens notamment ceux qui se rendaient au marché. 
 
Ces jeunes du parti au pouvoir avaient été placés sur certains axes préparer le passage qu’allait emprunter Révérien Ndikuriyo, président du Sénat et natif de Makamba, qui allait partager la fête du nouvel an avec les membres du  CNDD-FDD du centre de Gatwe. 
 
« Il y avait une fête organisée par le président du sénat sur le site de la zone Bigina commune Kayogoro. Les Imbonerakure ont arrêté et frappé quiconque passait par la route. Ici à Gatwe il y a aussi des gens qui sont  venus de Gitega et Karusi. Ce sont ces derniers qui travaillent comme des Imbonerakure. Les gens qui ne sont pas du CNDD-FDD n’ont pas eu accès à la route. Ils devaient se cacher ; et ceux qui se rendaient au marché devaient être fouillés », indique une source à Gatwe qui a requis l’anonymat. 
 
Le chef de colline Sampeke, Nicodème Kija, de même que Paul Rwajekera le chef de zone Bigina sont injoignables pour une réaction. L’administrateur de la commune Kayogoro Zachée Misago, nie totalement les actes imputés aux Imbonerakure, arguant que tous les habitants de sa commune sont membres du parti CNDD-FDD. 
 
« Moi-même j’étais là-bas, ça ce n’est pas vrai. Dans la commune Kayogoro, presque tous les habitants sont du parti CNDD-FDD. Comment alors ils pouvaient les frapper, ce n’est pas vrai. Ils t’ont menti », nous a rétorqué l’administrateur communal. 
 
Malgré ces propos, la population de la zone Bigina n’est pas de cet avis et demande  aux responsables administratifs de garder leur neutralité dans l’exercice de leur fonction. 
 
« Nous demandons aux administratifs de diriger pour tout le monde sans tenir compte des partis sinon on risque de fuir. Les administratifs a la base ont aussi peur, le chef de colline Sampeke et le chef de zone étaient là-bas ; ils n’ont aucun pouvoir. Ce sont ces Imbonerakure qui dirigent notre localité. Même quand la police veut arrêter des gens, elle collabore avec les Imbonerakure et non avec les administratifs », révèle une autre source.
 
Le président du Sénat Révérien Ndikuriyo est arrivé au centre Gatwe aux environs de 16 heures dimanche pour repartir vers 18 heures. Pendant tout ce temps, toutes les routes étaient bloquées.
Tags

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.