La société civile insatisfaite appelle encore une fois à manifester ce vendredi

mars 25, 2015
Rate this item
(0 votes)

Les habitants de la capitale Bujumbura appelés à répondre ce vendredi à la manifestation pacifique de la campagne contre la vie chère. Les  1300 organisations réunies au sein de cette campagne expliquent que c’est pour attester leur colère pour n’avoir pas reçu de réponses à leurs doléances, indique Gabriel Rufyiri qui a parlé au nom des 1300 organisations.

Parallèlement à cette manifestation, ces organisations ont sorti un préavis pour une deuxième grève générale. A côté de faire de la pression pour que  leurs revendications liées à  la vie chère au Burundi soient entendues, ecs organisations plaident pour leurs camarades aujourd’hui sous  menaces pour  avoir répondu à la grève générale observée le 5 de ce mois de mars, précise Célestin Nsavyimana, vice président de la COSYBU.

En outre, l’Association des Consommateurs « ABUCO » annonce pour sa part qu’elle se retire de la Commission permanente chargée des produits pétroliers. Ella Ndikumana, représentante de l’ABUCO explique que cette organisation qui défend la cause des consommateurs n’est jamais associée aux activités de cette commission d’où son retrait.

Ces 1300 organisations réclament l’annulation de la taxe de 42 Fbu par minute prélevée sur chaque appel interne, la fixation du prix de l’essence à 1700 Fbu par litre, la disponibilisation de l’essence en pénurie depuis 2 semaines, la justification par l’Etat des frais prélevés pour constituer des stocks stratégiques ainsi que l’arrêt des persécutions contre ceux qui ont répondu à la grève du 5 mars.

De l’autre côté, le Syndicat Général des Commerçants « SYGECO » demande au président de l’Assemblée nationale de renvoyer le projet de loi portant réforme de la fiscalité communale. Cela a été déclaré par Audace Bizabishaka, président de SYGECO dans une conférence de presse de ce mercredi. Il ajoute que si ce projet de loi serait adopté ce serait une imposition alors que les contribuables qui sont la population paysanne devraient être sensibilisées et consultées.        

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.