Le dialogue s’installe mais le carburant se fait toujours rare à Bujumbura

mars 27, 2015
Rate this item
(0 votes)

Le gouvernement et les organisations de la société civile engagées dans la campagne contre la vie chère au Burundi se sont convenus à un délai d’un mois pour trouver solutions aux doléances présentées par ces organisations. D’où l’annulation de la manifestation qui était prévue cet avant-midi et la suspension du préavis de grève générale lancé ce mercredi. Déclaration de Gabriel Rufyiri au nom de 1300 organisations de la campagne contre la vie chère au Burundi. Ces organisations menacent le gouvernement de reprendre leurs actions si ce dernier n’honore pas ses engagements surtout en ce qui concerne la disponibilité immédiate du carburant.

Le carburant toujours pas disponible sur toutes les stations services de la capitale. La situation est ainsi alors que la ministre du Commerce  avait promis aux Burundais que l’essence sera de nouveau servi normalement depuis hier jeudi.                     

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.