Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Trois autres militaires issus des anciennes Forces Armées Burundaises enlevés par le SNR

mercredi, 25 mai 2016 08:20
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Six jours viennent de s’écouler sans que la famille de l’adjudant Philibert Nduwamungu n’ait de ses nouvelles. Il a été arrêté avec deux autres militaires issus des ex-FAB (forces armées burundaises). Un troisième militaire qui se trouvait avec eux est un ancien combattant de mouvement armé mais n’a pas été inquiété. 
 
C’était dans la soirée du Jeudi 19 Mai, l’adjudant Philibert Nduwamungu quittait l’hôpital Militaire de Kamenge pour le camp Ngagara où il est affecté. Alors qu’il partait, quatre personnes lui ont sollicité un déplacement : 3 militaires qui se rendaient aussi au camp Ngagara et une femme civile qui se rendait à l’agence Interbank de Kamenge. 
 
Après avoir déposé la femme devant la banque et alors qu’il allait reprendre la route, deux véhicules de type pick-up et de marque Toyota sans plaque d’immatriculation lui ont coupé le passage. Des personnes sont aussitôt descendues de ces pick-up et leur ont intimé l’ordre de sortir de leur véhicule, nous indiquent des témoins. 
 
Parmi les quatre militaires qui se rendaient au camp Ngagara, trois d’entre eux ont été arrêtés. Il s’agit de l’Adjudant Philibert Nduwamungu, propriétaire du véhicule embusqué, l’Adjudant-Major Nahayo et le Caporal Ndereyimana, tous de issus des anciennes Forces Armées Burundaises. Seul l’Adjudant Ahishakiye, ancien membre de mouvement armé, n’a pas été inquiété. 
 
Ces pick-up transportaient des personnes, dont certaines d’entre elles étaient en tenue policière, d’autres en civile.
 
Comme l’affirment des témoins, il y avait deux proches de Joseph Mathias Niyonzima surnommé Kazungu, du Service National des renseignements (SNR); un prénommé Abdul et un certain commissaire « Stany », tous du SNR.
 
L’adjudant-Major Nahayo et le Caporal Ndereyimana ont été tabassés sur place avant d’être embarqués dans ces pick-up.
 
L’adjudant Nduwamungu a été emmené par le commissaire « Stany » dans son propre véhicule, poursuivent nos témoins. 
La famille de Nduwamungu a été informée qu’il est gardé dans l’un des cachots du SNR. Mais selon elle, il ne se trouve dans aucun de ces cachots après vérification ; de même que les deux autres militaires arrêtés avec lui. Son véhicule est aussi porté disparu.
 
L’inquiétude règne dans la famille de l’Adjudant Nduwamungu suite à la disparition de ces militaires ex-FAB. Elle demande que l’Adjudant Ahishakiye qui était avec eux lors de l’arrestation et ancien membre de mouvement armé soit questionné à propos pour connaître le sort de ces militaires. 
Lu 974 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 296 invités et aucun membre en ligne