Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le dossier sur l’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana mis en délibéré

Mise en délibéré ce mardi du dossier en rapport avec l’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana, ancien patron du Service national des renseignements burundais. Depuis l’arrestation des prévenus en 2015, aucun jugement ne leur a été rendu. La dernière audience datait de Novembre 2016.

Les prévenus dans le dossier de l’assassinat du Général Adolphe Nshimirimana sont au nombre de 7, à savoir 5 militaires ex FAB et 2 policiers. Ce mardi, ils ont comparu devant les juges du tribunal de grande instance de Ntahangwa. Les 7 accusés étaient tous présents en compagnie de leurs avocats. Lors de ce procès qui a duré au moins 3 heures, le ministère public a requis contre eux un emprisonnement à perpétuité et un dédommagement de plus de 100 millions destinés aux familles des deux agents de transmission du Général Nshimirimana qui ont été assassinées avec lui. Mais les prévenus, eux, ont plaidé non coupables et demandent d’être, non seulement acquittés, mais d’être également dédommagés pour les années passées en détention.

Le Tribunal de Grande Instance de Ntahangwa a mis l’affaire en délibéré, pour rendre le jugement dans 30 jours maximum.

La dernière audience dans cette affaire avait été tenue en novembre 2016. Les 7 prévenus sont détenus à la prison centrale de Gitega où ils ont été transférés en 2015 après un séjour dans les cachots de la documentation en Mairie de Bujumbura. 

Le dossier d’assassinat de l’ancien patron du SNR est qualifié de politique par les défenseurs des droits de l’homme. Ils dénoncent les vices procéduraux qui le caractérisent. Ils parlent notamment de l’absence d’un procès équitable et d’un défaut d’assistance, ainsi que des délais déraisonnables. Cette affaire avait été appelée en audience publique ce lundi mais a été reportée car les prévenus n’avaient pas été avisés. Le Général Adolphe Nshimirimana a été tué l’avant midi du 02 Août 2015 par des gens qui ont tendu une embuscade à son véhicule en mairie de Bujumbura, et plus précisément à la gare du nord.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 306 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech