Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des années de service perdus pour un changement d’employeur

Des années de service perdus pour un changement d’employeur

Les employés du ministère de l’agriculture et de l’élevage continuent de réclamer leur régularisation par rapport aux arriérés liés à l’ancienneté. Plus de 400 employés viennent de partir à la retraite, alors que nombreux parmi eux n’ont toujours pas été régularisés. L’Etat   considère  qu’ils ont commencé le travail en 2014, l’année de migration au sein du ministère de la fonction publique, alors qu’ils travaillent pour l’Etat depuis plusieurs années.

Depuis 2014, tout le personnel du  ministère de l’agriculture et de l’élevage a été migré  au ministère de la fonction publique et soumis au  budget extraordinaire d’investissement dit BEI.   L’on distingue aujourd’hui trois catégories d’employés. Ceux qui étaient à ce ministère bien avant cette migration, ceux qui ont été  acceptés à ce ministère en provenance du ministère  en charge de l’éducation  et ceux qui ont directement été recrutés par la fonction publique

Parmi le  personnel  venu de l’enseignement,  certains ont gardé leurs numéros matricules  et d’autres se sont vus octroyés de nouveaux numéros matricules. Ces derniers,  plus nombreux n’ont jamais été régularisés par rapport au nombre d’années qu’ils avaient déjà presté pour l’Etat avant le changement d’employeurs. Les deux autres catégories de personnel n’ont pas ce problème.

’On nous a mis à la disposition du ministère  de la fonction publique en 2014. Ce qui est dramatique, c’est qu’ils considèrent que nous avons commencé à travailler cette année 2014’’, indique un de ces  employés.

Ce personnel du ministère de l’agriculture et de l’élevage dit avoir commencé les réclamations en 2018. Trois ministères concernés par la question à savoir les ministères des finances, de la fonction publique et celui de l’agriculture et de l’élevage n’ont pas encore pu mettre sur pieds une commission technique tripartite pour résoudre  leur question. Pourtant, le ministre des finances avait, au mois d’avril cette année 2023, demandé à ses deux collègues de désigner les membres de la commission ; une requête sans réponse jusque-là.

Au mois de juin  cette année 2023, 418 employés ont été envoyés à la retraite, et sont composés en grande partie par des employés qui n’ont jamais été régularisés.           

Les employés concernés demandent au gouvernement  de les régulariser avant de les envoyer à la retraite car ils toucheraient  une pension minime comparée  à celle qu’ils devaient touchés une fois calculée correctement, en  prenant en considération  toutes les années passées au service du pays.

 

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 274 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech