Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 1er Décembre 2020

Justice :

-Le directeur général de la société de télécommunication Econet d’origine zimbabwéenne est détenu au SNR depuis une semaine sous prétexte de soupçon de vol d’argent de cette société au niveau régional. D’autres sources révèlent qu’il aurait plutôt résisté à la sollicitation de certaines hautes autorités du pays voulant détourner l’argent de l’Econet-Burundi. (Source : Radio Inzamba)

Santé :

-Dans une interview accordée à la presse ce vendredi, le médecin directeur du programme de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (PLNS/IST) dit que la séroprévalence des hépatites B et C est inquiétante au Burundi. 5 à 10% pour B, environ 10% pour le C et 13% pour les personnes âgées de plus de 55 ans en général. (Source : ABP Infos)

-A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida ce 1er décembre, Jeanne Gapiya, présidente de l’ANSS dit regretter que le traitement des enfants qui naissent avec le sida reste très bas. Elle interpelle la jeunesse de rester très vigilante car le sida est toujours présent et tue encore. (Source : RPA)

Société :

-Les ambassadeurs de l’UE au Burundi ont débuté du 19 au 20 novembre, une tournée d’évaluation de sept projets axées sur la santé, le développement agricole, la nutrition, la gouvernance et l’émancipation des femmes financés à hauteur de 35 millions d’euros dans les provinces du Nord, Kayanza, Ngozi et Kirundo. (Source : Journal Iwacu)

-Grogne des habitants de la commune Gitega contre l’obligation de contribuer forcement pour l’achèvement des travaux de construction de l’université polytechnique de Gitega, pourtant privée à part entière. (Source : Radio Inzamba)

Economie :

-L’expert indépendant en economie, Faustin Ndikumana appelle le gouvernement du Burundi à bien vouloir approcher les bailleurs internationaux pour demander des crédits pour faire face au manque criant des devises au Burundi. (Source : RPA)

Environnement :

-Le directeur général de la protection civile et la gestion des catastrophes indique que le gouvernement prépare la délocalisation de la population qui habite les quartiers menacés par les catastrophes naturelles. (Source : Radio Isanganiro)

Monitoring des Médias par la RPA