Nouvelle attaque contre la position policière de la zone Musaga

octobre 25, 2015 2965
Rate this item
(0 votes)

Un groupe d’hommes armés a attaqué la position policière de la zone Musaga la nuit de ce samedi à dimanche. Selon la police, un policier a été tué et un autre blessé. Mais ce bilan officiel est contredit par la population à Musaga qui parle d’une dizaine de tués.

Des tirs nourris, explosions de grenades et lance roquette ont commencé à minuit trente cinq minutes, selon les habitants de la zone Musaga. Selon un habitant de cette zone, une position policière a été attaquée. « Des tirs à l’arme lourde ont été entendus pas trop loin du lieu communément appelé OTRACO et des hommes armés non encore identifiés ont attaqué cette position policière. Ils entonnaient des chants, comme depuis un certain temps lorsqu’ils mènent  une attaque. Une voiture du Service National des Renseignements est venue faire le ramassage des corps sans vie des policiers » conclut notre source.

 

Autres dégâts occasionnés par cette attaque perpétrée à Musaga, ce sont des maisons qui ont été endommagées.

 

Le matin de ce dimanche, le chef de cellule et le chef de quartier Musaga ont été molestés par des policiers se trouvant sur la zone Musaga pour des raisons que nos sources ignorent. Quatre personnes ont été arrêtées dans la matinée de ce dimanche et ont été amenées au bureau du Groupement Mobile d’Intervention Rapide (GMIR) de kanyosha.

 

Le porte parole de la police nationale burundaise Pierre Nkurikiye confirme que cette attaque visait la position policière de la zone Musaga.  « Lors de cette attaque, un policier a été tué et un autre blessé » selon Pierre Nkurikiye. Une version qui diverge avec celle des habitants de Musaga témoins de la scène et qui disent avoir vu une dizaine de corps de policiers à la zone Musaga.

 

D’autres attaques ont eu lieu en zone Kinama de la commune Ntahangwa où un des chefs collinaires du nom de Christophe a été tué au quartier Bururi. La zone de Cibitoke a fait aussi objet d’attaque la nuit dernière, un habitant de cette zone de la 7ème avenue a été emporté par des balles perdues.

 

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.