Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un cadavre non identifié a été découvert ce jeudi à Buterere

avril 16, 2020 1219
Rate this item
(0 votes)

Un corps d’un homme qui n’a pas été identifié a été découvert ce jeudi matin au quartier Kiyange1, zone Buterere en commune Ntahangwa dans municipalité de Bujumbura. Cette personne aurait été étranglée. Six personnes ont été arrêtées pour des raisons d’enquête. 

Ce corps d’un homme sur lequel à la poitrine était posée une grosse pierre, a été découvert aux environs de 5 heures ce jeudi, en zone Buterere, commune Ntahangwa dans la municipalité de Bujumbura. Il portait une culotte de couleur grise et un t-shirt de couleur blanche et sans chaussures.

 

Les habitants de la localité indiquent que la victime a été étranglée. Toutefois, ils se demandent comment ce crime aurait été commis non loin des maisons d’habitation et d’une position policière sans que personne ne s’en rende compte. « Nous avons vu ce cadavre à 5 heures du matin au quartier Kiyange 1 cellule miroir. Nous avons appelé le chef du quartier qui n’a pas tardé à arriver sur les lieux. Personne n’a pu identifier la victime parce que ses bourreaux lui ont pris tous les documents mais le constat est qu’elle a été étranglée. Mais ce qui est déplorable est que le crime a été commis dans les parages des ménages. C’est pour cette raison que le chef de poste a arrêté tous les sentinelles qui étaient aux environs du lieu du crime et sont au cachot de la zone Buterere », a indiqué un témoin.

 

Ces sentinelles qui ont été arrêtés par le chef de poste de la police en zone Buterere prénommé Pascal, sont au nombre de 6 et veillent sur les chantiers des maisons en construction. Le corps de la victime a été conduit par une ambulance de la police à la morgue de l’hôpital Roi Khaled, le chef du quartier Kiyange 1 à bord.

 

Contactés à ce propos, Patrice Sibomana, chef de quartier Kiyange 1 ainsi qu’Ernest Nduwimana, chef de zone Buterere, tous ignorent l’identité de la victime.            

           

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 1070 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech